L’Opel Mokka proposera un habitacle épuré et entièrement numérique

L’effeuillage continue autour du prochain Opel Mokka : aujourd’hui, le fabricant allemand lève en partie le voile sur l’habitacle du crossover.

par Soufyane Benhammouda 09 Juin 2020 07:15

Dans le giron du groupe PSA, Opel développe très rapidement une nouvelle gamme de véhicules. Après l’arrivée de l’Opel Corsa, qui se décline aussi en version Corsa-e électrique que nous avions pu essayer avant le confinement, c’est au tour du crossover qui en découle de voir le jour. L’Opel Mokka dévoile petit à petit et c’est aujourd’hui une partie de son habitacle qui fait l’actualité. Pour se démarquer du Peugeot 2008 a qui il emprunte sa plateforme CMP, l’Opel Mokka cultivera son image germanique. Cela passera par des choix stylistiques et mécaniques propres, mais aussi par un intérieur profondément remanié. Répondant au mouvement interne Pure Panel, l’habitacle adoptera donc une présentation épurée.

L'intérieur misera sur le tout numérique
L'intérieur misera sur le tout numérique

Un habitacle numérique pour l’Opel Mokka

Pour l’heure, seul un croquis en provenance de la table des designers a été dévoilé par le constructeur allemand. D’après ce coup de crayon, la planche de bord sera réduite à sa plus simple expression et sera débarrassée de nombreux boutons traditionnels. Le volant fin, qui devra quand même s’habiller de commandes sur ses branches, devancera deux écrans accolés. Le premier projettera l’ensemble des informations habituelles du combiné d’instrumentation alors que le second sera dédié à l’infodivertissement.

En phase finale de mise au point, l’Opel Mokka adoptera aussi la motorisation électrique. C’est cette version qui devrait être mise en avant par le constructeur, qui s’inscrit activement dans une transition énergétique insufflée par le groupe PSA. L’Opel Mokka-e reprendra la mécanique du SUV Peugeot e-2008, avec un moteur de 136 ch pour 260 Nm de couple, alimenté par une batterie de 50 kWh. L’autonomie annoncée est de 330 km.

Aussi, la marque est fidèle à son cahier des charges, selon lequel ses voitures ne doivent pas présenter de mouvements de caisse incontrôlés. Pour y parvenir, les liaisons au sol reçoivent de nouveaux éléments, dont deux biellettes au niveau des jambes de force McPherson. Ces deux pièces rigidifient le train avant et apportent plus de précision et de fermeté au volant. Le travail sur les suspensions devrait aussi permettre au Mokka de creuser sa différence avec ses cousins français.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.