Les Tesla s’équipent d’un processeur plus puissant pour la conduite autonome

Les nouvelles puces Tesla contiennent 6 milliards de transistors et sont capables de traiter jusqu'à 2300 images par seconde.

par Olivier Grouse 27 Avr 2019 11:45

Tesla a enfin annoncé les débuts du nouveau «Hardware 3» (HW3) qui est apparu sur la nouvelle gamme S3XY. Elon Musk a déclaré que toutes les voitures construites à partir du 12 avril disposent déjà de la mise à jour du matériel nécessaire pour gérer les 8 caméras de vision, les 12 capteurs à ultrasons, le radar, et l’ordinateur central.

D’après un membre anonyme du réseau Reddit, le nom de code du nouvel ordinateur HW3 est «Turbo». L’architecture HW3 serait similaire au HW2.5 actuel, c’est-à-dire basée sur le SoC Samsung Exynos 7xxx d’octobre 2015, une puce qu’on pouvait notamment retrouver dans les smartphones du constructeur coréen. Cette nouvelle version entièrement autonome est produite par Samsung à Austin, au Texas. Elle contient 6 milliards de transistors.

Des améliorations pour le système Navigate de l’Autopilot de Tesla

Elon Musk a affirmé qu’il s’agissait tout simplement de la « meilleure puce au monde ». Elle est capable de traiter jusqu’à 2 300 images par seconde, c’est-à-dire 23 de plus par seconde que la version précédente (sous Nvidia) tout en consommant un peu plus d’énergie, mais avec un coût inférieur de 20 %.

L’objectif est de pouvoir atteindre la conduite autonome de niveau 5 au plus vite. Elon Musk promet une conduite autonome avant la fin de l’année, un « robotaxi » autonome dès le second trimestre 2020, mais aussi une application d’auto-partage. Pour prouver ses dires, le constructeur a publié la vidéo d’une Tesla se déplaçant toute seule.

Autonomie en hausse pour les Tesla Model S et Model X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.