Les pistons imprimés en 3D de Porsche font baisser les consommations

Grâce à l’impression 3D, Porsche a développé de nouveaux pistons pour la GT2 RS qui se montrent plus légers et réduisent la consommation.

par Soufyane Benhammouda 24 Juil 2020 07:31

L’impression 3D ouvre sur de nouvelles perspectives en matière d’industrialisation. Elle permet de créer de nouvelles formes inaccessibles avec les processus de fabrication traditionnels, comme des jantes complexes ou des écrous antivols personnalisés. Ou même de produire des châssis sur mesure, comme celui de la Czinger 21C. De son côté, Porsche a profité de l’impression 3D pour développer de nouveaux pistons pour la GT2 RS.

En partenariat avec les fabricant Mahle et Trumpf, le constructeur allemand utilise de la poudre de métal et un laser pour fusionner les matériaux et donner forme à la pièce. D’une extrême précision, nécessaire sur ce type d’organes mécaniques, la pièce formée d’un seul bloc permet de limiter les éléments en mouvement, et donc les frictions.

L'impression 3D permet de façonner de nouvelles formes
L'impression 3D permet de façonner de nouvelles formes

Les pistons imprimés en 3D font grimper la puissance de la Porsche 911

En résulte alors des pistons plus légers de l’ordre de 10 % par rapport à ceux existants. La possibilité de création de forme a aussi permis d’intégrer un conduit de refroidissement fermé dans la couronne du piston. Tout ces avantages tirés de l’impression 3D permettent aux pistons d’augmenter le régime moteur, d’optimiser la combustion et de réduire la charge thermique exercée sur ses pièces.

Le 6 cylindres 3,8 litres biturbo de la Porsche 911 GT2 RS a ainsi gagné près de 30 ch pour aller chercher une puissance totale de 720 ch. Mais les pistons permettent aussi d’abaisser les niveaux de consommation, sans pour autant communiquer les gains.

Porsche semble s’investir dans le segment de la production de pièces en 3D. Rappelons que la firme de Zuffenhausen a développé de nouveaux sièges baquets réalisés avec ce processus qui s’adaptent à la morphologie des passagers. Aussi, le département Classic est désormais en mesure de reproduire des pièces techniques pour les anciennes sportives de collection.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.