Les nouvelles péripéties d’Elon Musk à la tête de Tesla

Elon Musk sauve in-extremis son poste de PDG face à la SEC mais doit accepter des modifications sur son statut de patron et une amende de 20 millions de dollars.

par Olivier Grouse 02 Oct 2018 15:00

«J’envisage de capitaliser Tesla en privé à 420 dollars. Le financement est garanti ». Le désormais fameux tweet d’Elon Musk le 7 août 2018 revient hanter le PDG de la société Tesla. La SEC (Securities and Exchange Commission) vient de publier les conclusions de son enquête sur cette célèbre déclaration. Le PDG de Tesla a été condamné dans un premier temps à démissionner de son poste de Président du conseil d’administration de Tesla et à payer une amende de 20 millions de dollars.

La fin du suspense pour Elon Musk et Tesla

Après les premières déclarations, le verdict a été discuté entre les différentes parties et modifié. Musk restera le Directeur général de Tesla, mais il doit ajouter deux administrateurs indépendants et soumettre à la société le suivi de ses communications avec les investisseurs.

Ce verdict final est le résultat du tweet avec les conséquences que l’on connait : chaos du marché, des actions qui ont grimpé de 16 dollars en cinq minutes, jusque 371 dollars, mais surtout des investisseurs pris au dépourvu, ce qui est tout simplement illégal.

Photo: AP
Photo: AP

En acceptant les termes du règlement, Musk n’a ni admis ni réfuté les allégations civiles de la SEC selon lesquelles il aurait commis une fraude en induisant ses investisseurs en erreur. Il a confirmé à la SEC que ce tweet et le montant de 420 dollars était une blague pour impressionner sa petite amie de l’époque, la chanteuse pop Claire Elise Boucher, appelée Grimes sur scène. Pour info, le numéro «420» est un argot pour l’usage de la marijuana aux États Unis. Même si il est légal de fumer de la marijuana en Californie, Musk avait suscité des doutes sur ses capacités de manager avec ses propos décousus.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.