Les 10 raisons d’aller au Mondial de Paris (ou pas)

Cette nouvelle édition du Mondial de Paris est déterminante. Elle réunit désormais l’automobile, la moto, mais aussi tout ce qui concerne la mobilité elle même. Seul bémol, beaucoup de constructeurs auto et moto manquent à l’appel. À quelques jours de son ouverture, Nexxdrive vous donne les raisons d’y aller... ou pas.

par Nico Heidet 28 Sep 2018 08:00

Oui, pour le Concept Peugeot e-Legend

C’est sans doute le concept français qui devrait le plus déplacer les foules. Le Peugeot e-Legend est en quelque sorte une réinterprétation moderne de la Peugeot 504 Coupé. À la manière de Lancia qui nous avait offert un backdating de la Fulvia, le concept e-Legend est tout simplement un plaisir pour les yeux. Reposant sur la plate-forme de la récente 508, l’e-Legend fête les 50 ans du lancement du coupé 504. A bord, le la présentation se compose de nombreux écrans et de différents niveaux d’affichage tête haute. Peugeot appelle ça « Responsive i-Cockpit ». L’ensemble dispose d’un assistant personnel utilisant une fonction vocale pour tout piloter. Sous le capot, un moteur électrique d’une puissance de 462 ch répartie sur les 4 roues. De quoi prétendre un 0 à 100 km/h en 4 secondes, et surtout une autonomie de 600 km (norme WLTP). Le système de recharge assure de retrouver 500 km de portée en seulement 25 mn grâce à une nouvelle génération de batterie à 100 kWh.

Mondial
de l’Auto 2018

Image 1 sur 10

Oui, pour la DS3 Crossback

Après l’imposant DS7 Crossback, la marque DS revient enfin vers ses produits d’appel avec la DS3 Crossback. Il se présente sous l’apparence d’un SUV urbain avec une longueur de 4,12 mètres. Il vient donc se confronter aux Audi Q2 et autres Mini Countryman. Reposant sur la plate-forme de la future Peugeot 208, la DS3 Crossback se distingue par son look assez original. L’habitacle se veut très anguleux et un brin tech avec notamment un écran tactile dont la taille peut aller jusqu’à 18,2  pouces. Sous le capot, on trouve un nouveau bloc 3 cylindres essence 1.2 PureTech de 155 ch. Deux diesel sont également prévus (100 et 130 ch). Tarif de base estimé sous la barre des 24 000 euros. 

Image 2 sur 10

Oui, pour le nouveau BMW Z4

Il a fait son apparition à Pebble Beach, mais jamais en public en Europe. La 3ème génération de BMW Z4 revient aux fondamentaux du roadster doté d’une capote traditionnelle en toile. Fini le toit rigide qui alourdi la ligne et dont le mécanisme coûteux alourdi également le poids de la voiture. Le nouveau Z4 a beau afficher ses gênes de BMW, il rappelle aussi un certain SLC de chez Mercedes. A bord, plus de compteurs mais des écrans, c’est la mode et c’est surtout plus pratique. BMW annonce un moteur 6 cylindres en ligne pour le Z4 M40i présenté au salon. Au programme, 340 ch pour afficher 100 km/h en 4,6 sec et aller chasser sur les terres d’un certain Porsche Boxster. Lancement au printemps prochain.

Image 3 sur 10

Oui, pour l’Audi e-tron

On aurait pu le confondre avec un concept-car en raison de son apport techno. Pourtant l’Audi e-tron est un SUV électrique de série. Le premier du genre pour la marque aux anneaux. Visuellement plus original qu’un Q7, l’e-tron se distingue par son coup de crayon plus agressif. À bord, des écrans absolument partout ! Dans le détail, il est question de la première voiture de série sans rétroviseurs extérieurs. Ils sont remplacés par deux petites caméras qui envoient un retour sur des écrans intégrés à la jonction de la planche de bord et des portes avant. Deux moteurs électriques animent l’Audi e-tron. Une puissance cumulée de 360 ch, voire 408 ch grâce à une fonction « boost » agissant durant 8 secondes. Les batteries permettent de rouler 400 km et se rechargent, en mode rapide, en 30 mn seulement sur une borne spécifique. Lancement pour la fin de l’année pour moins de 80 000 euros.

Image 4 sur 10

Oui, pour devenir copilote d’Alain Bernard

Rouler avec un champion olympique de natation n’est pas monnaie courante. Le stand Honda propose de se retrouver en immersion totale à bord du nouveau CR-V Hybride avec au volant Alain Bernard. Le constructeur met en place un atelier doté de lunettes de réalité virtuelle pour vivre un moment hors du commun avec le champion et découvrir ce nouveau modèle hybride qui est plus électrique que thermique. Nous vous en dirons plus très vite.

Image 5 sur 10

Oui, pour le concept EQC de Mercedes

Tout juste deux ans après le lancement de sa marque électrique EQ, Mercedes présente l’EQC. Ce SUV 100% électrique reprend un peu le style du GLC mais en allant chercher plus de robustesse. En somme, il en impose mais parvient à conserver l’élégance des récentes nouveautés siglées Mercedes. Deux moteurs électriques viennent entrainer chaque essieu pour une puissance de 408 ch au total. De quoi assurer de belle performances et surtout de recharger 80% des batteries en 45 mn seulement.

Image 6 sur 10

Oui, pour la mobilité

Nous vous en parlons souvent sur Nexxdrive, tout ce qui concerne la mobilité urbaine sera au Mondial de la Mobilité porte de Versailles. Vélos électriques, trottinettes électriques ou encore gyropodes en tous genres, sans oublier les fameux hoverboards… Toutes les dernières innovations liées à la mobilité urbaine seront sur le Mondial.

Image 7 sur 10

Non pour l’absence de McLaren, Bentley, Bugatti, Rolls et des autres

C’est triste, mais c’est une vérité. Ils sont au total 15 constructeurs à avoir décliné le Mondial de l’Automobile cette année. Les constructeurs haut de gamme préfèrent, pour certains, être représentés sur des manifestations plus élitistes comme le Festival of Speed de Goodwood ou encore Pebble Beach. Ainsi, ils ont tendance à bouder les salons comme Paris mais aussi Francfort. Seul Genève reste privilégié. Toujours est-il que beaucoup visiteurs veulent rêver. Difficile donc de leur promettre monts et merveilles à Paris cette année.

Image 8 sur 10

Non, pour la partie Mondial Tech non accessible au public

Juste par principe. Parce que la partie Tech du Mondial est une étape européenne du CES et parce qu’un ticket d’entrée au Mondial de Paris ne donne pas accès à celle-ci. En effet, le Mondial Tech est un salon B2B réservé aux professionnels qui n’est pas ouvert au grand public contrairement à l’IFA de Berlin par exemple. Les dernières innovations qui peuvent changer notre quotidien, ça nous concerne pourtant tous. Dommage…

Image 9 sur 10

Oui, pour la FXDR Softail, le dragster énervé de Harley Davidson

Harley se fait littéralement plaisir en lançant un véritable « dragster » dans l’hexagone. En apparence, la FXDR vient se positionner en face de motos telles que la Ducati XDiavel par exemple. Une moto toute en galbe, un brin minimaliste et sans protection aucune. Bref, l’engin pour ouvrir fort sans pour autant permettre de soigner son pilote sur les longs parcours (à moins d’adorer communiquer avec les éléments !). Inhabituel chez Harley, l’instrumentation totalement numérique reprise sur les récents Street Bob et Breakout. Une moto qui donne définitivement envie de se glisser au guidon malgré certaines lacunes. Ceci étant, avec songros  bloc 114 « cubic inches » (comprenez 1 868 cm3), il y a de quoi plisser le bitume. Ce petit monstre est déjà disponible pour un tarif tout aussi impressionnant que son look : un peu moins de 25 000 euros… sans les options facturées elles aussi à prix d’or.

Image 10 sur 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.