Le prix des voitures électriques ne cesse d’augmenter

D'après une récente étude de Jato Dynamics, le prix des voitures électriques est en augmentation constante, et ce malgré une hausse des vente.

par Soufyane Benhammouda 23 Déc 2019 08:00

Au gré des années, la courbe des volumes de ventes des voitures électriques grimpe en flèche. Alors que la planète portait 35 000 nouveaux véhicules propres en 2011, ce ne sont pas moins de 1,3 million d’unités qui ont été vendues l’an dernier. En France, l’année 2018 a représenté un bond de 25% par rapport à l’exercice 2017, avec 34 059 exemplaires vendus. Comme dans toute logique de marché, le prix des voitures électriques serait donc appelé à diminuer.

Le cabinet Jato Dynamics tend à prouver le contraire avec sa récente étude portée sur les prix de vente de quelques modèles électriques sur certains marchés. Ainsi, la Renault Zoe, l’une des voitures électriques les plus populaires dans l’Hexagone, a vu son prix de vente passer de 22 500 euros en 2011 à 26 580 euros en 2019, en finition Intens 80 ch.  De l’autre côté de la Manche, la Nissan Leaf a fait un bond de 30 000 livres à 34 000 livres entre 2013 et 2019.

La situation est similaire pour de nombreux autres modèles électriques sur d’autres marchés européens. Ainsi, la hausse globale du prix des voitures électriques est de 42 % sur le Vieux Continent, quand les États-Unis enregistrent une hausse de 55 % d’après Jato Dynamics. Cette augmentation tarifaire serait en partie explicable par l’apparition de nouvelles technologies, améliorant nettement l’autonomie des véhicules électriques, mais aussi par le développement du réseau de recharge.

La Tesla Model S est l'un des rares véhicules à voir son prix baisser, mais son prix n'est pas à la portée de toutes les bourses
La Tesla Model S est l'un des rares véhicules à voir son prix baisser, mais son prix n'est pas à la portée de toutes les bourses

Le prix des voitures électriques pourrait baisser avec l’aide des gouvernements

Il existe toutefois des marchés où les aides gouvernementales parviennent à faire baisser le prix des voitures électriques. C’est le cas notamment de la Norvège, où une voiture propre se négocie en moyenne 2 257 euros de moins que son équivalent thermique. En Chine, la baisse est encore plus significative avec un prix de vente moyen divisé par deux en huit ans. Jato Dynamics indique en revanche que cette moyenne est aussi explicable par l’arrivée en masse de voitures électriques abordables, aux spécifications et normes de sécurité très en dessous des standards européens.

D’après le cabinet d’étude, la situation devrait rapidement s’améliorer de notre côté du globe, avec l’arrivée de voitures électriques compactes et abordables, comme la Peugeot e-208 ou sa cousine Opel Corsa-e. Jato Dynamics estime aussi que les gouvernements doivent contribuer à la réduction des coûts, comme c’est le cas en Norvège. Soit tout le contraire des récentes décisions de notre gouvernement, qui a dévoilé une grille de bonus environnemental en baisse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.