Le Mondial de Paris annulé en raison du coronavirus

La liste des évènements annulés à cause du coronavirus s’allonge. C’est désormais au tour du Mondial de Paris d’annoncer son annulation.

par Soufyane Benhammouda 01 Avr 2020 13:59

En raison de la situation sanitaire actuelle qui frappe le monde, tous les grands évènements tombent un à un. Ce fut le cas du salon de Genève, le premier coup dur pour les constructeurs et l’organisation du salon. Ont alors suivi tous les autres évènements qui pouvaient se tenir jusqu’à l’été y compris les essais de nouveaux modèles. Mais désormais, c’est au tour de AMC Promotion et de PFA d’annoncer l’annulation du Mondial de Paris.

La grande messe automobile en France, qui devait se tenir au début du mois d’octobre prochain, a donc été annulée. C’est le premier grand évènement prévu après l’été 2020 à fermer ses portes. Une anticipation au premier abord très prudente, mais nécessaire à cette époque de l’année, où la quasi-totalité des entreprises partenaires n’est en mesure de tenir ses engagements face à un avenir incertain, notamment au chapitre économique.

Le Mondial da Paris dans les halls n'aura pas lieu. Contrairement aux autres événements extérieurs
Le Mondial da Paris dans les halls n'aura pas lieu. Contrairement aux autres événements extérieurs

L’annulation du Mondial de Paris signe-t-elle la fin du salon ?

Toutefois, au delà des risques sanitaires que représente la tenue d’un tel évènement, il semblerait que le coronavirus soit la raison complémentaire qui manquait pour faire disparaître, au moins cette année, un salon automobile déjà fragilisé. En sérieuse perte de vitesses depuis quelques années, les salons traditionnels essayent de garder la tête hors de l’eau : Détroit à changé ses dates, Genève s’oriente vers la mobilité plutôt que l’automobile alors que Francfort a tout simplement été rayé du calendrier.

Entrant dans le cadre du Paris Motion Festival, le Mondial a aussi essayé de se donner une nouvelle forme. En vain pour 2020, même si la fête de la mobilité aura bien lieu : les parties Movin On, Smart City, les centres d’essais, les démonstrations de voitures autonome et le festival de mode (!), tous situés hors-murs, se tiendront comme prévus, dans un périmètre toutefois restreint.

En revanche, certains spécialistes craignent la disparition définitive de ce salon : de plus en plus boudé par les constructeurs en temps normal, la conjoncture future pourrait finalement freiner tous les fabricants, misant sur la prudence budgétaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.