Le Mazda MX-30 arrive sur le marché des SUV électriques

Le Mazda MX-30, le premier véhicule électrique de la marque japonaise, se dévoile avec une forme audacieuse et des choix techniques exotiques.

par Soufyane Benhammouda 10 Déc 2019 08:30

Bien que le public soit en attente de propositions hybrides en provenance d’Hiroshima, Mazda à fait le choix de dévoiler le MX-30, un SUV électrique atypique. Malgré son badge à connotation sportive, le Mazda MX-30, avec 4,40 mètres de long, se positionne juste aux côtés du CX-30 (4,39 mètres). Sa présentation est toutefois plus dynamique, avec un pavillon fuyant, très en vogue dans le segment, et deux portes arrière dissimulées à ouverture antagoniste, évoquant directement la Mazda RX-8.

L’habitacle se montre moins exotique, avec une approche épurée propre aux voitures hybrides et électriques. La finition est similaire aux autres propositions de la gamme et les occupants composent avec la présence de deux écrans centraux. Ceux-ci délivrent l’ensemble des informations nécessaires, alors que le dispositif d’info-divertissement est commandé depuis la console centrale quasi flottante.

L'ouverture des portes évoque un lointain souvenir sportif chez Mazda
L'ouverture des portes évoque un lointain souvenir sportif chez Mazda

Un moteur rotatif en option pour le Mazda MX-30

Le Mazda MX-30 est équipé d’un moteur électrique de 140 ch, alimentée par une batterie d’une capacité de 35,5 kWh. C’est inférieur à la concurrence coréenne d’entrée de gamme, et correspond à celle d’une Honda e. L’usage étant le même que la citadine d’Hamamatsu selon Mazda, l’autonomie est indiquée pour 200 km à peine. La recharge s’effectue avec un connecteur Combo CCS, comme sur le réseau Ionity, ou sur prise domestique. Dans le meilleur des cas, avec sa puissance limitée à 50 kW, il faut compter 40 minutes pour retrouver 80% de la batterie, alors que près de 11 heures d’immobilisation sont nécessaires sur une prise murale traditionnelle.

En option, le Mazda MX-30 pourrait embarquer un prolongateur d’autonomie thermique, représenté par un moteur rotatif à un seul rotor. Aucune information n’a été communiquée, que ce soit en terme de performances, de poids, d’encombrement ou de surcoût à l’achat. Cette singularité technique devrait en revanche s’afficher au prix fort.

Le Mazda MX-30 arrivera en France à partir du mois de septembre 2020, mais le carnet de réservation est déjà ouvert sur le site du constructeur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.