Le Kia Sportage adopte le système 48v pour toute sa gamme

Parallèlement à l’arrivée du Sorento hybride, le Kia Sportage adopte l’hybridation légère 48v sur la totalité de sa gamme.

par Soufyane Benhammouda 27 Fév 2020 07:09

Après des débuts prometteurs, la marque coréenne se lance sans retenue dans l’électrification de ses modèles. Le Kia Sorento, l’un des modèles les plus emblématique du constructeur, adopte désormais les technologies hybrides et hybrides rechargeables. Le Kia Sportage n’est pas en reste puisqu’il s’équipe désormais du dispositif 48v.

En configuration de 115 ch ou 136 ch, le bloc 1,6 litre diesel du Kia Sportage reçoit un système hybride léger de 48v. Le dispositif est alimenté par une batterie de 0,44 kWh, qui transmet son énergie encaissée en phase de décélération à un alterno-démarreur. Ce dernier, baptisé MHSG, est relié par une courroie au vilebrequin du moteur, et passe entre les modes « moteur électrique » et « alternateur » sans que le conducteur ne s’en rende compte. En mode « moteur électrique de soutien », l’électricité de la batterie est puisée à l’accélération, fournissant au moteur thermique une assistance électrique pouvant atteindre 12 kW. Le système permet ainsi de réduire la charge du moteur thermique et son niveau d’émissions.

Seule la partie mécanique évolue. L'habitacle et l'habitabilité est similaire à celle que l'on connait
Seule la partie mécanique évolue. L'habitacle et l'habitabilité est similaire à celle que l'on connait

Le Kia Sportage 48v fait chuter ses émissions de CO2

Outre les différents avantages en termes d’agrément de conduite, avec une disponibilité moteur accrue, ce système permet de faire baisser les émissions de CO2 de l’ordre de 6 % d’après la firme coréenne. Ainsi, l’entrée de gamme avoue 138 g/km de CO2, quand la version 136 ch DCT7 est homologuée à 147 g/km, soit 10 g/km de moins que la déclinaison purement thermique.

Cette standardisation de la gamme Sportage en hybridation légère profite également aux clients professionnels. Ainsi, ils bénéficient d’un malus et d’une TVS contenus. Par exemple, sur un modèle 1.6 CRDi à hybridation légère de 115 ch ou de 136 ch, en BVM6, la TVS n’augmente que de 148 €/an suite au passage aux normes WLTP. De plus, au même titre que les particuliers, ils peuvent profiter d’une exonération des frais de carte grise de 50% à 100% selon les régions.

La nouvelle gamme du Kia Sportage est affichée à partir de 26 990 euros avec le bloc 115 ch, alors que la version 136 ch est proposée à partir de 31 490 euros en finition Active.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.