Le freinage automatique s’active de manière inopinée sur les Mazda 3

La nouvelle Mazda 3 fait l’objet d’un rappel aux Etats-Unis en raison d’un bug qui déclenche le système de freinage automatique d’urgence.

par Soufyane Benhammouda 28 Déc 2019 11:31

En lisse pour le titre de La plus belle voiture de l’année, la nouvelle Mazda 3 est arrivée sur le marché avec une sérieuse dotation technologique. Comme l’ensemble des voitures actuelles, elle s’équipe d’un système de freinage automatique d’urgence à la détection d’un objet sur la trajectoire du véhicule. Mais un bug sur les modèles américains déclencherait de manière inopiné le dispositif.

D’après le constructeur d’Hiroshima, une programmation incorrecte du système serait la cause de ce problème reconnu. Ainsi, certaines Mazda 3 se seraient mises à émettre une alarme et un message sur le combiné d’instrumentation, avant d’activer très fermement le système de freinage automatique, sans aucune raison.

Dans ce genre de situation, le déclenchement du système de freinage automatique peut causer quelques sueurs froides
Dans ce genre de situation, le déclenchement du système de freinage automatique peut causer quelques sueurs froides

Le freinage automatique de la Mazda 3 fait l’objet d’un rappel

Aucune blessure engendrée par ce défaut n’a été revendiquée par Mazda. Toutefois, la marque devra effectuer un rappel pour corriger ce problème logiciel, qui ne touche pas moins de 35 390 exemplaires sur le sol américain. Tous les conducteurs concernés sont appelés à la prudence, avant d’être contactés pour un passage en centre afin d’apporter les correctifs.

Ce récent bug interroge une nouvelle fois sur la fiabilité de ces puces électroniques, notamment dans le temps. Censés apporter un niveau de sécurité supplémentaire, ces systèmes pourraient causer des situations inversement proportionnelles à leurs ambitions en cas de défaillance. On se souvient notamment des complications rencontrées avec l’apparition des premiers régulateurs de vitesse : en 2004, une Renault Vel Satis a vu son dispositif électronique se bloquer à 200 km/h pendant 150 km, mettant en alerte l’ensemble des secours sur cette portion de l’A71.

Aussi, ce rappel souligne sans doute encore une fois l’intérêt des mises à jour à distance comme le fait Tesla. Souvent portées sur les logiciels embarqués, ces améliorations pourraient être envoyées directement dans l’ordinateur de la voiture. Ce qui permettrait ainsi aux conducteurs d’éviter de passer en concession et des économies pour le constructeur concerné.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.