Le Ford Puma arrive en France pour jouer les troubles fêtes en ville

Basé sur la Fiesta, le Ford Puma arrive pour se faire une place au soleil dans le segment très concurrentiel des crossovers.

par Soufyane Benhammouda 29 Juin 2019 12:00

Importé à la hâte du Brésil pour jouer les troubles fêtes sur le marché Européen, le Ford EcoSport n’a pas forcément convaincu le public. Pour s’armer face à la concurrence, la marque américaine lance le Ford Puma.

Reprenant le nom du célèbre coupé reposant sur la Fiesta, le crossover ne change pas ses habitudes. Il reprend donc le châssis de la nouvelle citadine, qu’il associe à une carrosserie adaptée pour les aventures urbaines. D’une longueur de 4,19 mètres, le Puma cache un habitacle de Fiesta et un coffre de 456 litres.

Le coffre cache aussi une MegaBox de 80 litres dans le compartiment inférieur
Le coffre cache aussi une MegaBox de 80 litres dans le compartiment inférieur

Comme la citadine, le Ford Puma s’équipe de moteurs essence et diesel. La nouveauté réside toutefois dans l’apparition de l’hybridation légère avec un alterno-démarreur de 11 kWh et une batterie 48V. Associé au 1,0 litre EcoBoost de 125 ch ou 155 ch, il permet de faire tomber les valeurs à 5,4 l/100 km et à 124 g/km de CO2. Cette forme d’hybridation sera commune dans la gamme, conformément au plan d’électrification du constructeur.

Le Ford Puma sera équipé plus tard du 1,0 litre EcoBoost de 125 ch, puis suivi par le 1,5 litre TDCi de 120 ch. Une version ST de 200 ch est également prévue au programme. En revanche, ces mécaniques ne recevront jamais le système hybride. La commercialisation du crossover sera lancée au mois de janvier 2020, avec une grille tarifaire communiquée dans la foulée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.