La prochaine Nissan GT-R hybride pourrait voir le jour en 2023

Apparue en 2008, la Nissan GT-R s’approche de sa fin de carrière et annonce sa remplaçante. Celle-ci devrait embarquer une motorisation hybride.

par Soufyane Benhammouda 13 Août 2020 07:34

Lancée il y plus de dix ans, la Nissan GT-R commence à accuser le poids des années au chapitre technique. Si ses performances et son efficacité son toujours d’actualité, sa dotation mécanique souffre sérieusement des normes environnementales actuelles. Ainsi, la prochaine génération de Nissan GT-R pourrait vraisemblablement embarquer une motorisation hybride.

Ce n’est pas la première fois que la rumeur d’une Nissan GT-R hybride fait surface sur la Toile, mais les spéculations semblent désormais s’affiner autour de cette version. Ainsi, certains évoquent désormais la présence d’un système hybride inspiré par la compétition, qui se chargera de récupérer de l’énergie à la décélération ou au freinage pour la restituer à l’accélération. Un équipement assez similaire à celui du KERS embarqué dans l’étonnante Nissan GT-R Nismo LMP1 des 24 Heures du Mans.

La Nissan GT-R hybride sera toujours à transmission intégrale

Pour l’heure, aucune donnée supplémentaire ne permet d’anticiper la configuration. La Nissan GT-R hybride pourrait conserver son architecture actuelle, avec un moteur électrique placé dans ou en sortie de boîte. Aussi, elle pourrait former une transmission intégrale avec la mécanique électrique installée sur le seul train arrière. Certains utopistes envisagent même l’apparition d’un coupé à moteur central arrière semblable à la Honda NSX, elle aussi hybride.

Potentiellement dotée des dernières technologies, dont un dispositif de conduite autonome, la prochaine génération de la GT japonaise pourrait voir le jour en 2023. Ce qui porterait la carrière de l’actuelle Nissan GT-R à 15 ans. Tout comme son V6 3,8 litres biturbo aussi connu sous le nom de code VR38DETT. Modèle d’évolution, ce bloc de 575 ch ou 600 ch en version Nismo, n’est cependant plus en phase avec les marchés, avec 275 g/km de CO2 à l’échappement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.