La police de Dubaï s’équipe de motos volantes hoverbikes Hoversurf S3 2019

Nouveauté pour la Dubaï Police Force avec des essais d’hoverbike S3 2019, un engin hybride entre une moto et un hélicoptère, créé par la société Hoversurf.

par Olivier Grouse 14 Nov 2018 11:33

On connaissait les supercars et autres voitures de luxes peintes en blanc et vert foncé avec des gyrophares bleus aux couleurs de la Dubaï Police Force. Sans oublier les motos, des hélicoptères et des bateaux. Voilà désormais que les forces de l’ordre local testent un hoverbike, c’est-à-dire une « moto volante », un engin hybride entre une moto et un hélicoptère. Cette machine est capable de décollage et atterrissage à la verticale (eVTOL), de rester en vol stationnaire, de planer au-dessus du sol et d’accélérer.

La structure monocoque de ce Hoversurf S3 2019 est entièrement réalisée en fibre de carbone. Il dispose de quatre rotors et peut rester stable grâce à un espacement de 5 cm vertical entre les hélices. À l’altitude de vol recommandée de 5 mètres au-dessus du sol, l’hovercraft de 114 kg sans pilote, peut se déplacer à la vitesse maximale de 96 km/h. Cet engin, classifié dans la catégorie des ULM (Ultra Légers Motorisés) ne nécessite pas de licence de pilote. L’Hoversurf S3 2019 coute 133 000 euros pièce.

D’après CNN, le premier S3 2019 est un cadeau de la société Hoversurf. Les essais ont commencé en vue de créer une « unité de premier secours spécialisée dans les opérations dans des zones difficiles à atteindre. » Le brigadier Khalid Nasser Alrazooqi, Chef du Département IA a déclaré qu’il souhaitait que les hovercrafts soient opérationnels d’ici 2020. De son coté, Hoversurf a confirmé sa capacité à construire plus de 40 engins si la police de Dubaï le souhaite.

Ferrari Barchetta Monza SP1 et Monza SP2, des séries très exclusives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.