La Opel Corsa-e se dévoile à Paris

La Opel Corsa-e fait escale à Paris avant d'être exposée au salon de Francfort. La première voiture électrique de la marque basée sur la même plate-forme que la Peugeot e-208 sera commercialisée l'année prochaine.

Alexandre Lenoir

Première Opel conçue à 100 % dans l’ère PSA, la citadine Corsa entame sa sixième vie (Corsa F) et, en plus des versions thermiques traditionnelles, embrasse une carrière électrique. La Corsa-e, c’est son nom, est ainsi bâtie sur la même plateforme CMP que de nombreuses cousines chez Peugeot et Citroën, au premier rang desquelles la Peugeot 208 qui arrive bientôt en concession.

Si pour conduire cette Opel Corsa-e il faudra patienter encore quelques mois (lancement prévu début 2020), il est d’ores et déjà possible de faire connaissance avec son design et ses spécifications techniques. On le voit sur les photos, la Corsa-e adopte une silhouette bi-corps qui avait été effacée sur la génération précédente. Sensiblement abaissée (près de 5 cm de moins), elle est malgré tout plus généreuse en coffre (25 litres de plus). De nombreuses lignes complexes viennent aider à « asseoir » l’auto sur la route et, esthétiquement, il n’y a quasiment aucun indice pour distinguer une version électrique d’une version thermique.

Il faudra pour cela se focaliser sur les jantes, l’absence de d’échappement, un monogramme spécifique et une minuscule pièce de caoutchouc au niveau des élargisseurs d’ailes. À l’intérieur de l’Opel Corsa-e, le combiné porte instrument sera numérique de série, secondé par un écran tactile de 10 pouces. La batterie de 50 kWh alimente un moteur de 136 chevaux, le tout donné pour une autonomie de 330 km (cycle WLTP). Le prix de départ de cette version électrique de la Corsa sera fixé aux environs de 29 900 euros, hors primes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.