La McLaren Speedtail hybride touche sa vitesse maximale de 403 km/h

Dans les dernières phases de sa mise au point, la McLaren Speedtail est allée chercher sa vitesse maximale sur les pistes du Kennedy Space Center.

par Soufyane Benhammouda 26 Déc 2019 11:06

Dévoilée il y un an, la McLaren Speedtail est sur le point de rejoindre le garage des heureux clients. Héritière de la McLaren F1, elle envisage de faire honneur à sa devancière, avec une mise au point aboutie et une vitesse de pointe délirante.

Reprenant la formule Long Tail, pour un meilleur écoulement de l’air, la McLaren Speedtail prend la forme d’une goutte d’eau. Aucun élément extérieur ne vient perturber l’aérodynamique de la supercar : les rétroviseurs traditionnels ont disparu pour laisser place à un système par caméra, alors que les jantes avant se recouvrent d’un flasque pour améliorer le flux d’air. Aussi, la supercar de Woking reçoit une carrosserie en fibre de carbone souple, qui peut faire varier l’appui aérodynamique en fonction de la vitesse.

Dans le dos des trois passagers, la McLaren Speedtail embarque un V8 4,0 litres biturbo, associé à un moteur électrique. Cet ensemble hybride est l’un des plus puissants pour l’heure, avec une cavalerie de 1 070 ch pour 1 150 nm de couple. Avec 1 430 kg à pousser, la Speedtail peut aller chercher les 300 km/h depuis l’arrêt en seulement 12,8 secondes.

Trois passagers peuvent prendre place dans ce coupé de plus de cinq mètres de long
Trois passagers peuvent prendre place dans ce coupé de plus de cinq mètres de long

A 403 km/h, la McLaren Speedtail est l’hybride la plus rapide du monde

Posée sur la piste du Kennedy Space Center, en Floride, la McLaren Speedtail a été chercher sa vitesse de pointe dans des conditions réelles d’utilisation. Pour valider la mise au point de la Speedtail, Kenny Brack, l’essayeur en chef de McLaren, a touché les 403 km/h, et ce à 30 reprises consécutivement ! Lors de cet exercice, la supercar hybride n’a montré aucun signe d’essoufflement.

Ce dernier test a signé la mise en production de la McLaren Speedtail. Elle sera produite à la main à hauteur de 106 exemplaires. Toutes les unités ont été vendues, à un prix unitaire de 2 millions d’euros. A noter que ce véhicule ne sera pas homologué aux Etats-Unis, où un certificat Show and Display sera nécessaire pour rouler sur route, dans une limite de 2 500 miles (4 022 km) par an.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.