La Jaguar Type E rajeunit avec une cure d’électricité

La société de Jaguar Land Rover Classic a développé et commercialise une version électrifiée de la fameuse Jaguar Type E, encore plus attractive et plus rapide que l’originale.

par Olivier Grouse 18 Sep 2018 17:30

Compte tenu des nouvelles lois draconiennes sur les émissions de CO2, conserver dans l’état d’origine une voiture de collection historique, artistique et sportive, devient de plus en plus compliqué, pour ne pas dire impossible. Une poignée d’artisans constructeurs ont pris conscience de cette niche de marché et propose l’électrification de ces véhicules aux normes modernes. A titre d’exemple, en France, il existe des Renault 5 électriques de Renault Classic, la 2 CV électrique de Florent Dargnies, l’ElectroCox convertie par Jérémy Cantin et son équipe de Brouzils Auto, et bien sûr, la Marguerite #21 et ses sosies de la société 4roues-sous-1parapluie.

En Angleterre, les goûts différent un peu. Certains clients sont prêts à dépenser des petites fortunes pour s’offrir des modèles de collection avec les dernières technologies. C’est le cas de la Jaguar Type E de 1968 qui a le privilège d’être convertie à l’électricité. A la place du moteur six-cylindres en ligne d’origine, une groupe électrique  de 300 ch, c’est-à-dire 40 ch de plus que l’original, associé à une batterie lithium. Celui-ci, bien que limité abat le 0 à 100 km/h en 5,5 secondes. Quant au design extérieur, c’est tout simplement une copie conforme de la Jaguar Type E d’origine. Suite à cette réalisation réussie, Tim Hanning, Directeur de la société de Jaguar Land Rover Classic a annoncé que cette technologie peut être utilisée pour transformer n’importe quelle voiture équipée d’un moteur XK.

Pour rappel, la Jaguar Type E est une voiture de sport commercialisée en Angleterre et aux États-Unis entre 1961 et 1975. Dessinée par l’aérodynamicien Malcolm Sayer accompagné de William Lyons, et présentée au Salon de Genève de 1961, elle a été produite à 72 584 exemplaires, (uniquement des modèles cabriolet, coupé et 2+2, toutes séries et éditions limitées comprises). Elle constitue un des plus grands succès commerciaux de Jaguar. Même Enzo Ferrari avait déclaré que c’était « la voiture la plus belle au monde. » Une véritable icone de l’histoire automobile. Cette réalisation accompagnait le nouveau Jaguar I-Pace au Jaguar Land Rover Tech Fest à Londres le 8 Septembre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.