La Dendrobium D-1 sera construite au Royaume-Uni et non à Singapour

Malgré le Brexit, Vanda Electrics a annoncé son intention de fabriquer son hypercar électrique, la Dendrobium D-1, en Grande-Bretagne.

par Olivier Grouse 04 Jan 2019 12:00

La société de Singapour, Vanda Electrics, connue pour ses créations électriques, s’engage à fabriquer sa Dendrobium D-1 au Royaume-Uni et non à Singapour, car, d’après elle, l’ingénierie britannique est la meilleure au monde. Vanda rajouté que le gouvernement britannique participait activement à la planification de la société.

Malgré cette décision, le PDG de Dendrobium Automotive, Nigel Gordon-Stewart, a fait part de ses préoccupations concernant le Brexit, avec entre autres, problèmes d’investissement et exode des cerveaux du Royaume-Uni dans le domaine des véhicules électriques.

Conçue principalement comme une vitrine de la technologie de pointe de la voiture électrique construite et vendue par sa société mère, la Dendrobium D-1 a été présentée au Salon de l’auto de Genève 2017. Elle a été conçue et construite avec l’aide de Williams Advanced Engineering.

La Dendrobium D-1 est dotée d’un groupe motopropulseur électrique de 1 800 ch et un couple de 2 000 Nm. Tout en fibre de carbone, ne pesant que 1 750 kg, cette hypercar électrique singapourienne pourrait constituer une sérieuse menace pour certains des noms bien établis du domaine.

Un prototype de SUV Ferrari Purosangue électrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.