La Citroën Ami a 1 625 fois moins de succès que la Tesla Model 3

Sortie le jour du déconfinement, la Citroën Ami rencontre le succès selon la marque, qui se targue d’enregistrer 200 commandes pour son électrique.

par Soufyane Benhammouda 30 Mai 2020 07:30

Lancée à la fin du mois de février, la Citroën Ami est désormais disponible à la vente. Totalement déconfinée, la citadine électrique peut être achetée uniquement en ligne ou en magasin Fnac/Darty. Au terme d’une semaine de commercialisation, l’Ami a enregistré 200 commandes. De quoi provoquer l’enthousiasme du constructeur. Compte-tenu de sa taille, de ses spécificités (rappelons que la Citroën Ami est une voiture sans permis), ainsi que ses canaux de distribution et du contexte économique actuel, la Citroën Ami semble réaliser un bon score au terme de sa première semaine. Voire sur les chapeaux de roues, comme l’indique Arnaud Belloni, le Directeur Marketing et Communication de Citroën. La presse est tout aussi enthousiaste, avec un champ lexical qui appartient à celui du monde des records, sinon des exploits.

La recharge sur une prise domestique est envisageable
La recharge sur une prise domestique est envisageable

La Citroën Ami fait mieux que la Renault Twizy

Mais en se penchant sur les chiffres, la réalité est toute autre. Par exemple, avec 200 commandes en une semaine, la Citroën Ami a 1 625 fois moins de succès qu’une Tesla Model 3. Une semaine après sa présentation, la Model 3 avait enregistré 325 000 réservations, dont 180 000 unités en 24 heures. Une véritable performance pour une berline électrique premium, onéreuse et très éloigné du pragmatisme de l’Ami. Ce volume représente aussi, par exemple, près de 15 % des ventes hebdomadaires de la Renault Zoé (selon les chiffres du mois de janvier 2020). Relativisons toutefois ce résultat en rappelant qu’il s’agissait de réservations moyennant un dépôt de 1000 dollars. Remboursable, ce dernier n’avait donc rien d’une garantie de vente ferme.

La Citroën Ami semble toutefois faire bien mieux que le Renault Twizy, qui s’est écoulé à 9 000 unités lors de sa première année de commercialisation. Ce qui, par extrapolation, représenterait un volume hebdomadaire proche des 175 exemplaires. Aussi, l’électrique au Chevron réalise à elle seule plus de 50 % du volume total de vente de voitures sans permis, dont le marché grimpe à un peu plus de 15 000 unités par an.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.