Jitensha annonce deux nouveaux vélos hybrides

En combinant le style japonais et la précision technique suisse, Jitensha innove et élève le vélo classique et électrique au niveau de la création artistique et technologique.

par Olivier Grouse 21 Sep 2018 07:30

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez que « Jitensha » signifie « bicyclette » en japonais. Au premier regard, le design a été très étudié et l’influence japonaise est évidente. Tous ces vélos sont des créations aux formes minimalistes, sobres et extrêmes. Il s’en dégage une recherche de pureté et de simplicité, tout un style Jitensha.

Le communiqué de presse précise d’ailleurs que : « chaque filament est graissé, chaque boulon serré et, une fois assemblé, chaque Jitensha est « testé » avant d’être préparé, emballé et expédié chez vous. » Une vraie page de poésie asiatique. Ces vélos sont pourtant bel et bien conçus en France, et assemblés sur commande dans les ateliers près de la frontière Franco-Suisse.

Non seulement le vélo se veut unique et personnalisable à volonté, mais la production et le service se veulent aussi remarquables et irréprochables. La combinaison du style à la japonaise et de la précision suisse. Les vélos Jitensha se veulent de véritables pièces d’art rehaussées par des couleurs dorées et argentées, sans oublier d’être fonctionnels et connectés. Les cadres sont fabriqués à la main avec un alliage de chrome et d’acier procurant un flex naturel et une résistance deux fois plus importante, tout en gardant un poids inférieur à 10 kg.

Le Jitensha est disponible en trois versions :

  • Single Speed, un vélo classique avec une seule vitesse, deux freins et une roue libre à l’arrière;
  • Deux vitesses avec un système de « kickback » pour changer de vitesses grâce au dérailleur intégré;
  • Et enfin l’e-bike appellé e-Jitensha reconnaissable au moyeu arrière imposant et basé sur un système Zehus Bike Pedelec hybride léger.

Le moteur hybride de 250 kWh et la batterie sont intégrés dans le moyeu. Le tout ne pèse que 3 kg et peut assister le pédalage jusqu’à une vitesse de 25 km/h. L’ autonomie en tout électrique est de 30 km en mode « Turbo » et infinie en mode « Recovery ».

Le Jitensha est aussi connecté. Il est possible de contrôler le moteur, choisir le mode, de gérer les voyages et de sécuriser le vélo avec une application connectée au smartphone (iOS et Android). Cette dernière démarre toute seule quand l’utilisateur commence à pédaler.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.