Il piège le voleur de sa Tesla Model 3 grâce à son smartphone

Toujours sûres pour les clients, les Tesla Model 3 peuvent aussi se transformer en cellule temporaire pour piéger les délinquants en cas de vol.

par Soufyane Benhammouda 15 Mai 2020 11:54

Si elles se montrent résistantes depuis l’intérieur, les Tesla peuvent aussi être équipées du mode Sentinelle qui prévient les menaces selon deux modes différents. Mais il semblerait que d’autres fonctionnalités permettent d’arrêter les voleurs de voitures dans leur fuite. Preuve en est avec le récent vol d’une Tesla Model 3 en Californie. C’est à une intersection que le carjacking a débuté, lorsque le voleur, sous l’emprise de substances illicites, a sommé le conducteur de la Model 3 de quitter son véhicule. Alors que le voleur à commencé à prendre la fuite au volant de la voiture électrique, le conducteur aurait pu couper le contact de se voiture et verrouiller les portières depuis l’application sur son smartphone. Ainsi, le jeune délinquant n’a pas pu sortir du véhicule avant l’arrivée de la police de Barstow qui relate les faits.

La commande d'ouverture est cachée en haut de la poignée sur la portière
La commande d'ouverture est cachée en haut de la poignée sur la portière

Un vol de Tesla Model 3 aux circonstances toutefois différentes

Alors que le mode Sentinelle a déjà pu conduire à l’arrestation de quelques voleurs grâce aux images de la caméra, l’inculpation de ce jour semble le fruit d’un concours de circonstances qui a tourné à l’avantage de la victime. Dans les faits il semblerait que le smartphone, alors a distance du véhicule, a tout simplement empêché au moteur de se remettre en route. Aussi, n’ayant pas toutes ses facultés intellectuelles au moment des faits, le voleur a dû être berné par les commandes d’ouverture des portes de la Tesla Model 3, symbolisées par un petit bouton discret placé sur la garniture.

Rappelons en revanche que ce type de systèmes a déjà existé sur quelques Audi ou Saab, ce qui a pu induire en erreur la communication de la police californienne. Avec une double pression sur la commande de fermeture centralisée à distance, certains modèles, comme la Saab 9-3, ne permettaient pas d’ouvrir les portes depuis l’intérieur, même manuellement avec la traditionnelle poignée. Ce dispositif totalement incompréhensible a rapidement été retiré du marché pour des raisons évidente de sécurité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.