Honda, la NASA et Caltech en partenariat pour des batteries fluorure-ion

L’équipe de recherche Honda/NASA/Caltech effectue des essais de fluorure pour des batteries fluorure-ion beaucoup plus puissantes, durables et propres.

par Olivier Grouse 14 Déc 2018 07:30

L’équipe de recherche Honda/NASA/Caltech a annoncé une nouvelle percée dans le développement de la batterie fluorure–ion, en vue de remplacer la batterie lithium-ion. Plutôt que d’utiliser ce lithium, l’élément le plus électro-positif du tableau périodique, c’est la version ionisée du fluor, à savoir le fluorure qui est utilisé. En effet, il s’agit de l’élément le plus électro-négatif. Il peut stocker plus d’énergie que le lithium, mais jusqu’à présent, les batteries pouvaient chauffer à 150 degrés Celsius ou plus.

Le Concept Honda Urban EV
Le Concept Honda Urban EV

Les scientifiques de Honda, de Caltech et de la NASA ont découvert un moyen de le faire fonctionner à température ambiante en créant un électrolyte liquide appelé BTFE. Celui-ci permet au fluorure de se dissoudre à la température ambiante. Au total, dans les tests en laboratoires, les batteries ont un potentiel dix fois supérieur à la densité énergétique des batteries lithium-ion, tout en affichant une «empreinte environnementale plus favorable», selon Honda.

Le Concept Honda Sports EV
Le Concept Honda Sports EV
Batteries solides : Une nouvelle ère pour la mobilité électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.