« Hey BMW » vient taquiner Siri et Alexa

BMW vient de dévoiler son assistant vocal personnel intelligent « Hey BMW ».

par Olivier Grouse 10 Sep 2018 08:30

C’est lors du salon TechCrunch Disrupt 2018 à San Francisco, que BMW vient de dévoiler un nouvel assistant vocal personnel intelligent. Dites « Hey BMW » et vous aurez accés a l’ordinateur connecté et intelligent de bord.

Doté d’un système de reconnaissance vocale, il peut recevoir des instructions orales et les exécuter grâce à son intelligence artificielle… un concierge numérique pour le conducteur et les passagers, qui peut gérer des commandes simples mais aussi des questions complexes. De par sa conception technique et centrée sur l’automobile, « Hey BMW » vient taquiner mais pas vraiment concurrencer Siri et Alexa. Ces derniers ont une vocation d’assistance plus globale. Ainsi, ce sont avant tout des technologies complémentaires.

Comme son nom l’indique, cet assistant répondra à l’appel « Hey BMW ». Vous êtes en train de rouler, la circulation est dense, il commence à pleuvoir, la visibilité devient mauvaise, et vous commencez à avoir froid… Dites « J’ai froid » et votre concierge numérique embarqué ajustera la climatisation. De même si voulez changer de station de radio, régler l’éclairage, etc…

À noter que cette intelligence artificielle est évolutive, c’est-à-dire que « Hey BMW » se rappellera de vos préférences, et configurera l’habitacle en conséquence. L’entreprise munichoise affirme que son concierge numérique devrait pouvoir tout gérer, y compris les commandes a distance. Mais il ne sait pas encore conduire. En effet, il ne s’agit pas d’un système autonome, même si on s’en rapproche à grands pas.

Pour info, BMW a fait cette annonce durant un plateau d’invités experts en nouvelles technologies à l’occasion du TechCrunch Disrupt qui s’est déroulé à San Francisco. Il s’agit d’un marathon de conférences ( 140 orateurs cette année ) sur trois jours. L’objectif est d’explorer les « disrupt », c’est-à-dire les innovations de rupture qui ont le potentiel de créer de nouveaux marchés, de développer de nouveaux réseaux de valeur et dans certains cas de perturber des hiérarchies technologiques et/ou commerciales que l’on croyait bien établies.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.