Hausse des émissions de CO2 des voitures neuves

Les émissions de CO2 des voitures neuves sont encore en hausse pour la 2ème année consécutive. Dans le scénario actuel, la perspective d’amendes si l’objectif de CO2 pour les années 2020/2021 n’est pas atteint, reste un grave problème pour les constructeurs automobiles.

par Alexandre Gracient 04 Juil 2019 15:55 - Source Association Européenne des Constructeurs Automobiles

Les données publiées par l’Agence Européenne de l’Environnement (EEA) confirment que les émissions de CO2 des voitures particulières neuves dans l’Union Européenne ont augmenté pour la deuxième année consécutive en 2018. Une hausse de 1,8% par rapport à 2017. Dans le détail, l’année dernière était également la deuxième année de suite à voir une hausse pour les véhicules essence, tandis que les ventes de voitures diesel continuaient de baisser. Pour ne rien arranger, les nouvelles fourgonnettes ont également enregistré une augmentation de CO2 (+1,3%).

Selon les données de l’Association Européenne des Constructeurs Automobiles (ACEA), quelque 8,5 millions de voitures neuves à essence ont été vendues l’année dernière, contre 7,6 millions en 2017. À comparer aux 302 000 voitures électriques rechargeables seulement.

Si la tendance reste la même, la perspective d’amendes si l’objectif de CO2 pour les années 2020/2021 n’est pas atteint, reste un grave problème pour les constructeurs automobiles. Certains comme FCA qui compte un retard conséquent sur les énergies alternatives propres et notamment les motorisations électriques, ont néanmoins trouvé une parade en s’associant avec des marques spécialisées dans la voiture électrique, et plus particulièrement Tesla. Quoi qu’il en soit, e non-respect de ces objectifs ferait également peser un désavantage majeur sur les constructeurs automobiles pour atteindre les objectifs de réduction de 2025 et 2030 fixés pour le CO2.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.