Genève 2019 – GFG dévoile son super SUV électrique Kangaroo de 483 ch

Les deux moteurs du GFG Kangaroo distribuent le couple de 680 Nm aux quatre roues directrices chaussées de pneus Pirelli Scorpion 285/45 R22.

par Olivier Grouse 16 Mar 2019 13:00

Giorgetto et son fils Fabrizio Giugiaro, plus connus sous le nom de GFG Style, avaient promis un nouveau concept de «SUV hyper-électrique» Kangaroo. Comme promis, ce modèle est un véhicule biplace à vocation ludique doté d’un cadre spatial en aluminium, et d’un châssis en fibre de carbone. Il a été développé conjointement avec CH Auto.

Fabrizio Giugiaro explique avoir «essayé d’imaginer l’avenir des voitures électriques hédonistes. Le résultat est un concept auquel je croyais depuis un certain temps, à savoir la transmission de la passion et de la sportivité sans compromis dans une voiture, quelle que soit l’état de la route, qu’il s’agisse de la piste, du sable, de la terre ou de la neige. Comme un kangourou en action, sautant d’un terrain à l’autre et très rapide.»

Polyvalente, cette Kangaroo repose sur un système de suspensions hydrauliques entièrement paramétrable avec réglage de la hauteur de caisse entre 140 et 260 mm. De plus, un réglage choc garanti la rigidité pour les courses rapides, un mode « piste » pour le circuit, et « optimiste » pour les courses en randonnée tout-terrain.

La puissance provient d’un groupe motopropulseur électrique bimoteur de 483 ch développé en partenariat avec le constructeur chinois CH Auto. Les deux moteurs distribuent le couple de 680 Nm aux quatre roues directrices chaussées de pneus Pirelli Scorpion 285/45 R22.

GFG a testé la Kangaroo sur une piste enneigée à Saint-Moritz avant de la transférer à travers le pays pour ses débuts au Salon de Genève qui fermera ses portes demain. Elle affiche une vitesse maximale de 250 km/h et un 0 à 100 km/h en 3,5’’. Le bloc-batterie de 90 kWh promet une autonomie estimée à plus de 450 km.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.