Généralisation de l’éthylotest antidémarrage partout en France

Ce dispositif concerne les personnes présentant un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8g/l.

par Olivier Grouse 20 Mar 2019 15:10

Après une expérimentation dans sept départements (Drôme, Finistère, Loiret, Manche, Nord, Vendée et La Réunion), les préfets de tous les départements ont désormais la possibilité de demander à certains automobilistes contrôlés en situation d’alcoolémie, d’installer dans leur véhicule un éthylotest antidémarrage (EAD). Une alternative à une suspension de permis de conduire.

Ce dispositif qui peut concerner les personnes présentant une alcoolémie supérieure à 0,8g/l oblige les conducteurs à ne prendre le volant que des véhicules équipés d’EAD pendant 6 mois (le tribunal pouvant décider de prolonger cette obligation sur une durée de 5 ans).

Pour rappel, l’éthylotest antidémarrage (EAD), est un instrument de mesure du taux d’alcool dans l’air expiré, associé au système de démarrage d’un véhicule. Il empêche la mise en route du moteur si le taux d’alcool enregistré est supérieur à celui autorisé par la législation. Ce dispositif permet de lutter contre les accidents liés à la conduite sous l’influence de l’alcool, en contrôlant certains conducteurs avant même le démarrage de leur véhicule.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.