Ford utilise la réalité augmentée pour former les techniciens sur le Mach-E

Pour se former à l’entretien des Ford Mustang Mach-E, les techniciens de la marque utiliseront un casque en réalité augmentée.

par Soufyane Benhammouda 20 Fév 2020 07:12

Avec l’arrivée de la technologie électrique et notamment de la Ford Mustang Mach-E, les voitures disposeront de dessous de plus en plus complexes et réclameront un certain niveaux d’expertise pour l’entretien ou les réparations. Afin d’apprendre les différentes procédures de maintenance en toute sécurité, les techniciens de Ford seront formés grâce à la réalité augmentée.

Projeté à travers un casque Oculus Quest, le programme développé avec le constructeur et Bosch permettra aux équipes de la marque américaine de mieux connaître le premier SUV électrique qui sera lancé cette année. Le système leur enseignera dans un premier temps comment diagnostiquer et effectuer la maintenance liée au système haute tension du véhicule, y compris le retrait et l’installation de la batterie principale ainsi que le service et la maintenance de la batterie elle-même.

Premier SUV électrique de Ford, le Mustang Mach-E réclame des procédures de maintenance bien spécifiques
Premier SUV électrique de Ford, le Mustang Mach-E réclame des procédures de maintenance bien spécifiques

La réalité augmentée pour plus d’efficacité dans l’apprentissage

Dave Johnson, le directeur des opérations de service Ford, a déclaré : « Les techniciens seront immergés dans un monde simulé et gamifié, ce qui signifie qu’il n’auront pas besoin de s’appuyer sur des Mustang Mach-E réels pour en savoir plus sur ses composants, y compris sur le nouveau système haute tension du SUV. Ce nouvel outil leur permet de comprendre les composants et les étapes necessaires pour entretenir ces systèmes, puis d’effectuer en toute confiance les diagnostiques et la maintenance ».

Ce n’est pas la première fois que la réalité augmentée fait son entrée dans le monde automobile, puisque la technologie est désormais largement employée dans les départements de design et de recherches et développements. Toutefois, la proposition de Ford est une première et elle devrait être utilisée pour tous les prochains véhicules électriques de la marque.

Aussi, cette solution pourrait être étendue à d’autres modèles de la gamme, ce qui permettrait de disposer d’un outil d’apprentissage plus efficace : réunis sur une même session, les techniciens pourraient apprendre les manipulations en même temps et sur un même véhicule virtuel, permettant à Ford d’optimiser considérablement ses formations internes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.