Ford: un futur connecté et sans feux rouges ?

Ford étudie une nouvelle technologie capable d’adapter la vitesse de chaque véhicule connecté à l’approche d’une intersection, dans le but de ne plus avoir à s’arrêter à un feu rouge ou à un stop.

par Olivier Grouse 03 Nov 2018 12:00

Les croisements sont nécessaires, mais aussi source de temps perdu, de stress, d’accidents et de danger. Il est difficile d’imaginer un réseau routier sans panneaux de stop ni feux rouges. C’est pourtant l’objectif de Ford. Dans le cadre du programme gouvernemental UK Autodrive, un projet de 22 millions d’euros, Ford et d’autres partenaires ont présenté le concept de la technologie IPM et d’autres systèmes embarqués.

Cette nouvelle technologie dédiée aux véhicules connectés, a pour mission de réguler la vitesse des véhicules en approche d’une intersection en vue de fluidifier automatiquement le trafic, et d’abolir les arrêts intempestifs au volant. Une solution qui permettrait en outre de réduire les embouteillages et d’augmenter la sécurité des usagers de la route.

Ford à la chasse aux embouteillages fantômes

Lors des essais, les véhicules de tests ont été équipés du protocole V2V (protocole de communication entre véhicules connectés) qui partage en temps réel la localisation de la voiture, sa direction et sa vitesse. Le système embarqué IPM peut anticiper une intersection et la trajectoire des autres véhicules à l’approche. Il va alors déterminer une vitesse optimale pour chacun afin de leur permettre de circuler de manière fluide et en toute sécurité, sans devoir s’arrêter.

Cette nouvelle application de l’IoT (Internet of Things), où les véhicules et le carrefour communiquent ensemble, pourrait entrainer la disparition, un jour, des feux de circulation et autres stops. L’ambition d’UK Autodrive est de réaliser des tests de ces innovations en conditions réelles de circulation.

Ford développe les feux de route intelligents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.