Ford Explorer Plug-In Hybrid, le SUV 7 places de 450 chevaux débarque en Europe

Les familles nombreuses désireuses de passer à l’électrique pourraient trouver leur bonheur chez Ford avec cet Explorer. Un monstre venu tout droit des État-Unis… et pas franchement adapté à la ville.

par David Nogueira 03 Avr 2019 12:30

Un gros bébé capable d'accueillir sept personnes
Un gros bébé capable d'accueillir sept personnes

À côté de la nouvelle gamme Kuga qui passe à l’hybride, Ford a dévoilé un véritable monstre de sept places lors de sa conférence #GoElectric à Amsterdam : l’Explorer Plug-In Hybrid, comprenez un SUV hybride rechargeable. Même s’il n’existe pas en Europe, l’Explorer n’est pas vraiment une nouvelle référence au catalogue du constructeur américain, loin de là. Ce SUV fait partie des meilleures ventes de son segment… aux États-Unis. Alors pour conquérir le vieux continent – comme l’a fait la Mustang en son temps – il faut quelque peu modérer l’appétit de la bête.

Ford met des watts dans toute sa gamme Kuga

Jusqu’à 40 km d’autonomie en 100% électrique

C’est la raison d’être de cette déclinaison hybride rechargeable utilisant un moteur électrique de 100 chevaux relié à un pack de batteries lithium-ion de 13,1 kWh. La promesse se résume alors une autonomie de 40 km en 100% électrique, et une consommation annoncée de 3,4 l/100 km. Et si cette donnée se vérifie à l’usage, ce serait une véritable performance. D’abord parce que l’Explorer mesure environ 5 mètres de long, deux mètres de large et autant en hauteur, mais aussi parce qu’il utilise, en plus du moteur électrique, un moteur essence EcoBoost 3,0 l V6 d’une puissance de 350 chevaux ! Un bloc pas franchement vertueux, ni même propice à la base pour une conduite écologique.

Quoi qu’il en soit avec une puissance cumulée de 450 chevaux et un couple annoncé de 840 Nm, l’Explorer promet d’avoir du caractère – voire même du répondant sous la pédale de droite, malgré son embonpoint. D’ailleurs, une touche de sportivité pourra être apportée avec le choix de la version la ST-Line aux éléments de carrosserie spécifiques.

Le V6 3,0 l de 350 ch de du Ford Explorer Plug-In Hybrid
Le V6 3,0 l de 350 ch de du Ford Explorer Plug-In Hybrid

Une bonne base technologique

Comme son petit frère, le Kuga, l’Explorer reprend le pack CoPilot360 qui comprend 18 capteurs, ainsi qu’un écran 12,3 pouces en guise de compteur. L’écran central s’agrandit pour mieux coller avec le gabarit de l’auto, et passe à 10,1 pouces de diagonale. Sa disposition permet ainsi à Ford d’envisager une interface scindée en deux parties, combinant, par exemple, les indications de guidage et les informations sur l’énergie disponible ou consommée. Sync 3 est toujours de mise pour afficher les services d’Android Auto et CarPlay. À noter aussi qu’un système audio Bang & Olufsen sera proposé parmi les options. Il comptera 14 haut-parleurs, délivrant une puissance cumulée de 1 000 watts.

Enfin, la technologie derrière le volant devrait aussi s’apprécier par ses aides à la conduite, ainsi que dans la gestion de sa transmission intégrale intelligente (i-AWD, pour Intelligent All-Wheel Drive). L’Explorer dispose de 7 modes de conduites ayant des impacts différents sur le train roulant, mais aussi sur la boîte de vitesses automatique à 10 rapports. De quoi affronter la neige, le sable, les terrains glissants ou tout chemin de manière totalement sereine… jusque dans le remorquage d’attelage pouvant atteindre 2 500 kilos.

Le tarif et la disponibilité du Ford Explorer Plug-In Hybrid seront communiqués plus tard par le constructeur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Stef, 07/04/2019 - 10:08

    Vivement l'arrivée de l'Explorer dans les concessions françaises. Je dispose d'un modèle plus ancien en V8,c'est top et fiable mais il avait fallu l'importer des USA pour l'avoir.
    Il est étonnant aussi que le modèle actuel soit vendu en Afrique et pas en Europe

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié