Fisker annonce une voiture électrique à moins de 40 000 euros dès 2021

Henrik Fisker ne souhaite pas une formule d’abonnement, pas assez rentable, mais envisage trois autres stratégies et une nouvelle batterie pour sa prochaine voiture.

par Olivier Grouse 27 Mar 2019 18:00

Dans une interview à Automotive News Europe, Henrik Fisker a annoncé son souhait de proposer une voiture tout électrique à moins de 40 000 euros. Ce véhicule « plus abordable et à gros volume » serait fabriqué aux États-Unis et vendu dans le monde entier d’ici à 2021. La société cherche à racheter une usine existante et à recruter une équipe avec un objectif maximal de 500 personnes au cours des cinq prochaines années.

Henrik Fisker cite l’exemple de Volkswagen pour expliquer son engagement actuel vers la mobilité électrique. « C’est un signe important car cela signifie que vous allez commencer à voir un déploiement plus important avec plus de véhicules et plus de segments de prix… En outre, nous constatons l’impact de la Chine sur le marché mondial de l’automobile. »

Batteries solides : Une nouvelle ère pour la mobilité électrique

Henrik Fisker ne souhaite pas une formule d’abonnement, pas assez rentable, mais envisage trois autres stratégies : inclure d’autres services et partenariats pour obtenir des revenus liés au modèle, influencer les autorités politiques pour modifier les obligations d’homologation, et enfin développer le numérique pour baisser les coûts.

Henrik Fisker confirme aussi la nécessité d’améliorer la technologie liée aux batteries et vante les mérites d’une nouvelle génération de stockage d’énergie. Il s’agit d’une batterie dite « solide », c’est-à-dire utilisant des composants semi-conducteurs tridimensionnels solides et secs, afin de réduire les prix, d’obtenir une densité énergétique deux fois plus importante, d’améliorer la sécurité et d’atteindre une production de masse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.