Essai TilGreen TilMax : Un scooter électrique 125 au prix d’un thermique

Spécialisée dans l’importation de véhicules électriques légers, la marque Nantaise TilGreen propose un scooter électrique au look sportif doté d’un moteur de 6 kW. Un équivalent 125 accessible avec le permis auto à moins de 5 500 € (bonus de 900 € déduit). Est-ce un bon plan ?  

par Maxime Fontanier 11 Fév 2019 09:45

4/10

TilGreen TilMax

Un scooter électrique 125 abordable

6 390€  tilgreen
On aime
  • Capacité d'emport
  • Excellentes relances à partir de 35 km/h
  • Tarif avec bonus écologique
  • Gabarit valorisant
  • Poignées chauffantes de série
On n'aime pas
  • Pertes de puissances
  • Accélérations douces et vitesse maxi un peu juste
  • Qualité de fabrication désolante
  • Fourche bas de gamme
  • Instrumentation peu précise
Verdict

Derrière son look sportif aguicheur, le TilGreen TilMax déçoit grandement par sa piètre qualité de fabrication, sa partie cycle déséquilibrée, son rayon d’action limité et ses baisses de puissance. Reste qu’avec les aides de l’Etat, son tarif s’avère compétitif pour un scooter électrique homologué dans la catégorie 125.

Moteur Electrique synchrone
Puissance 6 kW
Vitesse maxi 95 km/h
Poids 145 kg
Capacité de la batterie 4,3 kWh
Autonomie entre 60 et 70 km
Prix 6 390 € (hors bonus de 900 €)
Fiche technique

Commercialisé depuis octobre 2018, le TilGreen TilMax a déjà séduit plus de 70 clients essentiellement Parisiens. Ce maxi scooter au look sportif dont le nom évoque celui du mythique Yamaha TMax présente une fiche technique aguicheuse. Sa batterie au lithium-ion d’origine Samsung de 4,3 KWh associée à un moteur de 6 kW lui permettrait d’atteindre 110 km/h et d’offrir 100 km d’autonomie selon l’importateur.

L’équipement n’est pas en reste avec un éclairage à LED, des amortisseurs à gaz réglables, plusieurs modes de conduite et même des poignées chauffantes de série. Bref, sur le papier ce TilMax à tout pour plaire d’autant qu’il est homologué dans la catégorie 125, et qu’il affiche un tarif comparable à celui des modèles thermiques une fois le bonus écologique déduit. Alors faut-il craquer ou pas ?

Oui, pour sa puissance paramétrable et ses reprises éclairs

Intégré dans la roue arrière, le moteur électrique Brushless de 6000 W suffit amplement à mouvoir ses 145 kg et confère d’excellentes reprises entre 30 et 90 km/h. Notons toutefois que sur notre modèle d’essai, nous disposions d’un réglage spécifique « hivernal » privilégiant l’autonomie aux performances. Notre TilMax se montrait donc assez doux au démarrage et ne lâchait ses watts qu’une fois lancé.

Dépourvu d’antipatinage et doté de petits pneus de 13 pouces peu accrocheurs, le TilMax risque de patiner rapidement sur le mouillé. En limitant son couple, il accélère moins fort mais plus sereinement et « tire » moins sur la batterie. Ce paramétrage de la puissance du moteur et du frein moteur s’effectue facilement via une application sur smartphone. Malheureusement, cette opération reste réservée au concessionnaire. Le conducteur a tout de même la possibilité d’opter pour trois modes de conduite via un bouton au guidon. Mais cette fonctionnalité se contente de limiter la vitesse à 50 km/h en mode 1, et à 80 km/h en mode 2.

Le TilMax offre un gabarit de scooter GT comme le Yamaha T-Max, et reçoit lui aussi des optiques à LED
Le TilMax offre un gabarit de scooter GT comme le Yamaha T-Max, et reçoit lui aussi des optiques à LED

Oui, pour son gabarit valorisant et son équipement

Le TilGreen TilMax est l’un des rare scooters électriques offrant le gabarit d’un maxi-scooter comme le Yamaha T-MAX 530. Optiques à LED, carénage aux lignes acérées et une grand bras oscillant en aluminium tenu par de gros combinés à gaz réglables, tous ces éléments lui permettent d’offrir un look sportif assez valorisant. La grande selle autorise les voyages à deux ou d’arrimer une valise. Et le coffre accepte deux casques dont un intégral. Le large tablier protège bien les jambes et comprend deux boîtes à gants à serrure, dont l’une abrite une prise USB. Que du bon.

Un coffre spacieux qui accepte deux casques dont un intégral. L'extrémité est encombrée par le disjoncteur (en blanc)
Un coffre spacieux qui accepte deux casques dont un intégral. L'extrémité est encombrée par le disjoncteur (en blanc)

Non, pour sa qualité de fabrication déplorable

Toutefois, en inspectant le TilMax de plus près, de nombreux éléments font frémir. A commencer par les soudures grossières du cadre en acier très fin, ou encore la piètre qualité des plastiques rigides. Les vis et les écrous de toute part n’inspirent pas non plus confiance.

La batterie située sous le plancher pour favoriser le centre de gravité est exposée aux chocs, le disjoncteur situé sous la selle semble dater des années 80 et le chargeur de batterie est perdu dans une trop grosse boîte en acier ajouré près de la roue arrière.

L’instrumentation digitale peu lisible est aussi totalement dépassée et la jauge d’autonomie identique à celle d’une jauge à carburant. Difficile dans ces conditions de savoir précisément combien de kilomètres il reste à parcourir. En revanche, le tachymètre est très précis. Mais le TilMax peine à cacher qu’il s’agit d’un scooter chinois thermique converti à l’électrique.

Une instrumentation digitale pas très lisible avec une jauge d'autonomie peu précise. En revanche la vitesse affichée est comparable à celle d'un GPS. Pas de marge !
Une instrumentation digitale pas très lisible avec une jauge d'autonomie peu précise. En revanche la vitesse affichée est comparable à celle d'un GPS. Pas de marge !

Non, pour son rayon d’action limité

Si TilGreen annonce 110 km/h de vitesse de pointe, notre modèle d’essai avec ses réglages spécifiques ne pouvait pas dépasser les 95 km/h au compteur, ce qui correspond à 93 km/h au GPS. Une vitesse un peu trop juste pour dépasser les poids lourds sur les voies rapides, d’autant que des pertes de puissance peuvent réduire la vitesse subitement.

Au démarrage le voltmètre indique 80 U mais lorsqu’on sollicite l’accélérateur à fond, cette valeur baisse rapidement et réduit la puissance à l’approche des 70 U. Il est alors possible de se retrouver limité subitement à 70 km/h. Pas très rassurant sur autoroute où l’autonomie fond comme neige au soleil. Les 100 km revendiqués par le constructeur ne peuvent s’effectuer qu’en roulant très sagement en ville sur le mode 1 bridé à 50 km/h. En prenant des bouts de voies rapide, il faudra plutôt tabler sur 60 à 70 km, ce qui n’est pas si mal pour une batterie de 4,3 KWh, mais trop juste pour sortir de la ville.

Grâce au chargeur intégré, la recharge s’effectue facilement sur une prise standard. Comptez 4 à 5 h pour remplir une batterie vide.

Le TilMax intègre son moteur dans la roue arrière ce qui donne du fil à retordre aux amortisseurs.
Le TilMax intègre son moteur dans la roue arrière ce qui donne du fil à retordre aux amortisseurs.

Non, sa partie cycle déséquilibrée

Sur les premiers TilMax commercialisés en novembre 2018, le bras oscillant était en acier comme le cadre. Mais la présence du moteur dans la roue donnait trop de fil à retordre aux médiocres amortisseurs arrière. Un bras en aluminium plus léger avec de meilleurs combinés à gaz a donc été ajoutés après seulement trois mois de commercialisation.

Malheureusement, la fourche n’a pas reçu d’améliorations et s’avère totalement dépassée. Au moindre ralentisseur, elle cogne sur ses butées et parvient même à trembler sur un revêtement lisse. Le décalage entre l’avant du véhicule trop souple, et l’arrière rigidifié, provoque un déséquilibre de la partie cycle qui n’incite pas à hausser le rythme.

La fourche trop souple contraste avec les amortisseurs arrière très rigides. Le freinage ne dispose pas d'ABS et les pneus manquent d'adhérence. Gare.
La fourche trop souple contraste avec les amortisseurs arrière très rigides. Le freinage ne dispose pas d'ABS et les pneus manquent d'adhérence. Gare.

Oui, pour son tarif compétitif grâce aux aides de l’Etat

A 6 390 €, le TilGreen TilMax s’avère bien onéreux au regard de son manque de polyvalence et de mise au point. Mais comme tous les deux roues électriques d’au moins 2 kW vendus en France, il profite d’un bonus écologique de 250 € par kWh en 2019. Avec son moteur de 6 kW et sa batterie de 4,3 KWh, il obtient donc le maximum de 900 € ce qui ramène son prix à 5 490 €.

Un montant comparable à celui scooters 125 thermiques de référence (comme l’excellent Honda Forza 125), mais sans réclamer de carburant ni d’entretien de la transmission et du moteur. A cela peut s’ajouter d’autres aides régionales comme la prime de 1 500 € versée aux entreprises d’île de France. A moins de 4 000 €, le TilMax devient alors intéressant pour effectuer de courts déplacements urbains, ou pour le bidouiller pour optimiser sa partie cycle et ses performances.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Olivier Marchand, 13/02/2019 - 12:38

    Effectivement quelle différence entre les essais "testeur" et le sentiment au quotidien.
    Je roule avant depui novembre et après que le fabricant m'ait proposé le changement gratuit des amortisseurs et fourches arrière (nettement plus esthétique), je suis ravi. Mon concessionnaire m'a rappelé pour mettre à jour le logiciel (ce qui ne m'a pas étonné car je viens de voir que yamaha rappelé ses Tmax). J'attends leur nouvelle batterie avec impatience pour gagner en autonomie.
    En clair très satisfait de mon achat.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • Eric Ludule, 12/02/2019 - 19:25

    utilisateur depuis 3 mois, je suis satisfait comme claude. Des choses à améliorer mais c'est en l'utilisant au quotidien que l'on peut en juger et pas à travers une vidéo. Au regard des commentaires de l'article on ne voit par l'impartialité !! Etrange comme jugement

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • Driss Abdi, 17/02/2019 - 16:44

      @Eric Ludule - "utilisateu..."
      ---
      Notre jugement ne se base pas sur une vidéo vue sur Internet, mais bel et bien sur un test sérieux de notre journaliste expérimenté en la matière. Nous sommes néanmoins ravis que vous soyez comblé par votre achat. Bonne route !

  • Bougie14, 12/02/2019 - 08:27

    Importateur à payer combien pour qu'on dise que c'est un bon plan mdrrr.
    Une merde de chine à 800$ mdrrrrrr
    Partie cycle qui existe pas et impossible à revendre qui va acheter ce truc qui est déjà en panne avant d'être vendu ???

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • Robert Lamantin, 11/02/2019 - 23:37

      @Claude - "Fake test ..."

      Bien tenté. Mais si l'on va consulter les essais en live réalisés sur Youtube, le constat est affligeant !

    • Driss Abdi, 12/02/2019 - 10:15

      @Bernard - "5500- 1500..."

      ---
      Bien vu, c'est corrigé merci

A lire aussi