Essai Super Soco TC MAX : Une moto électrique adorable et abordable

La marque Australienne Super Soco élargit sa gamme de moto électrique avec un modèle homologué dans la catégorie 125 cm3, et accessible à moins de 4 500 € hors bonus écologique. Nous avons longuement testé une version de présérie avant sa commercialisation fin avril 2019.

par Maxime Fontanier 19 Fév 2019 10:00

Sous la houlette du groupe australien Vmoto, la marque Super Soco est spécialisée dans la production des cyclomoteurs et scooters 100% électriques accessibles sans permis dès 14 ans. Ces modèles fabriqués en Chine connaissent un certain succès dans les grandes métropoles asiatiques, et commencent à percer en Europe, notamment en France. Depuis l’importation des premiers modèles en 2017, la marque Super Soco compte déjà 104 distributeurs dans l’hexagone et espère dépasser les 200 points de ventes en 2019. L’importateur compte ainsi écouler au moins 4 500 exemplaires dans l’année, notamment grâce à l’arrivée de la Super Soco TC MAX au printemps.

Homologuée dans la catégorie des motocyclettes de 125 cm3 (limitées à 11 kW), la Super Soco TC MAX est accessible avec un permis auto et une formation de 7 heures. Le constructeur revendique 100 km/h de vitesse maxi pour 110 km d’autonomie selon les normes d’homologations chinoises (par 25° avec un conducteur de 55 kg). Mais qu’en est-il par moins de 10° en île de France avec un conducteur de 72 kg ?

Nous avons pu tester un modèle de présérie voué à effectuer les derniers ajustements techniques pour répondre aux spécificités européennes. Et même dans cette configuration provisoire, cette Super Soco TC MAX nous a agréablement surpris.

8/10
Le choix Tom's Drive

Super Soco TC MAX

Le meilleur rapport qualité/prix du moment

à partir de 4 499€ 
On aime
  • Sa présentation et sa finition valorisantes
  • Son confort soigné
  • Sa douceur et sa discrétion reposantes
  • Son agilité et sa maniabilité remarquables
  • Sa batterie amovible pratique
  • Son freinage efficace malgré l'absence d'ABS
  • Son tarif compétitif et son bonus de 750€
On n'aime pas
  • Ses performances légères
  • Son chargeur externe encombrant
  • Son instrumentation basique
Verdict

Très bien fabriquée, douce et confortable, la Super Soco TC MAX offre pour l’instant le meilleur rapport qualité/prix du marché de la moto électrique. Son autonomie honorable et sa batterie facilement amovible en font une véritable arme urbaine. Souhaitons que la version européenne offre un peu plus de jus et d’allonge pour s’aventurer plus sereinement en banlieue.

Moteur électrique de type Brushless
Puissance nominale en continu3 kW
Puissance maxi en pic5 kW
Couple maxi170 Nm
Poids avec batterie93 kg
Capacité de la batterie3,2 KWh
Autonomie entre 60 et 90 km
Fiche technique

6 raisons de craquer (ou pas) pour la Super Soco TC MAX

Oui, pour sa présentation flatteuse et son encombrement réduit

Comme de nombreux biens de consommation modernes, la Super Soco est fabriquée en Chine mais a été conçue par des équipes internationales, notamment au siège du groupe VMoto situé à Perth en Australie. Et pour séduire le marché européen, Vmoto entend bien respecter les standards de qualité les plus exigeants. Cela se voit immédiatement sur la Super Soco TC MAX dont la finition n’a rien à envier à celle des meilleures 125 thermiques du moment.

Les durites de freins sont en acier tressés, la béquille et les repose pied en aluminium et les plastiques bien ajustés. Même en roulant sur une route dégradée, pas le moindre bruits parasite ne se fait entendre. L’éclairage entièrement à LED participe aussi au côté valorisant de ce petit roadster néo-retro très élégant, qui peut recevoir des jantes à rayons moyennant 200 € supplémentaires. Grâce à sa taille fine et son poids plume de 93 kg (avec la batterie), la Super Soco TC MAX est un régal à manœuvrer ou à garer. Pas besoin de gros bras pour la faire pivoter en soulevant sa roue arrière comme un vélo.

La Super Soco TC MAX offre un look néo-rétro original et profite d'une excellente finition.
La Super Soco TC MAX offre un look néo-rétro original et profite d'une excellente finition.

Oui, pour sa partie cycle confortable et rassurante

A la différence des autres Super Soco, la TC MAX loge son moteur au centre de son cadre et non pas dans la roue, ce qui lui confère une meilleure répartition des masses et par la même un excellent équilibre. Cela soulage aussi l’amortisseur arrière (réglable en pré-charge) qui encaisse bien les chocs. A l’avant, la petite fourche inversée travaille bien à faible et moyenne allure, et elle ne plonge pas trop au freinage. La position de conduite est un peu trop inclinée vers l’avant, mais le guidon droit et assez bas de notre modèle d’essai sera proposé en option sur la version française qui recevra un guidon rehaussé de série.

Les grands gabarits de plus de 1,80 m pourront toutefois être gênés par les ailettes de décoration sur le réservoir qui peuvent frotter contre les genoux. Le passager ne doit pas être trop costaud lui non plus au risque d’être plié comme un crapaud. Mais la selle offre assez de moelleux et le niveau de confort reste très honorable pour une petite moto. Faute d’ABS, la Super Soco peut compter sur deux disques de freins avec un étrier à trois pistons à l’avant, et un répartiteur avant-arrière bien calibré. Les ralentissements se font donc avec mordant et progressivité, et la moto reste rassurante et facile à contrôler en cas d’urgence.

Essai de la Rieju Nuuk Urban : que vaut cette moto espagnole 100% électrique ?
Le guidon droit en option offre un style café racer sympathique mais fatigue vite les bras.
Le guidon droit en option offre un style café racer sympathique mais fatigue vite les bras.

Non, pour ses performances limitées sur voie rapide

Si la Super Soco TC MAX est officiellement considérée comme une motocyclette légère de type 125 cm3, elle reste loin des 11 kW (soit 15 ch) de puissance maximale autorisée dans cette catégorie. Son petit moteur électrique de type Brushless se contente de développer une puissance « continue » de 3 kW, avec un « pic » de 5 kW. Même si la valeur de couple maxi de 170 Nm est énorme et le poids modéré, les performances de notre modèle d’essai n’étaient pas foudroyantes.

A l’accélération comme en allonge, notre Super Soco TC MAX de présérie s’apparentait plus à un véhicule de 100 cm3. Suffisant pour la ville, mais un peu juste sur voie rapide où l’on peine à atteindre 105 km/h au compteur (soit 90 km/h au GPS). Si le vent ou l’inclinaison de la route sont défavorables, la Super Soco peut plafonner à 80 km/h. La version européenne devrait toutefois profiter d’un paramétrage électronique spécifique visant à optimiser les performances, quitte à perdre un peu d’autonomie.

Essai Energica Eva : Que vaut la moto électrique sportive de Modène ?
La garde au sol est assez haute pour grimper sur les trottoirs et prendre de l'angle en virage. Mais attention aux petits pneus sur le mouillé !
La garde au sol est assez haute pour grimper sur les trottoirs et prendre de l'angle en virage. Mais attention aux petits pneus sur le mouillé !

Oui, pour son autonomie honorable et sa batterie extractible

La Super Soco TC MAX comprend trois modes de conduite. Le mode 1 bride la vitesse à 50 km/h, le mode 2 autorise 80 km/h et le mode 3 libère toute la puissance. Lors de notre essai entre Paris et sa banlieue par une température oscillant entre 5 et 10°, nous avons pu parcourir plusieurs fois 60 km en utilisant exclusivement le mode 3 et en empruntant des voies rapides sur plus de la moitié de nos parcours. Un résultat honorable qui répond aux besoins de nombreux citadins.

La batterie de 3240 Wh de capacité (3,2 kWh) est extractible ce qui facilite sa recharge au bureau, à domicile ou chez des amis. Il faut toutefois avoir un peu de muscles pour la transporter (18 kg soit deux gros packs d’eau), et compter entre 4 et 5 heures pour un « plein » sur une prise de courant classique délivrant entre 220 et 240 V.

La batterie extractible dispose d'un large poignée de maintien pour soulever ses 18 kg.
La batterie extractible dispose d'un large poignée de maintien pour soulever ses 18 kg.
Essai TilGreen TilMax : Un scooter électrique 125 au prix d’un thermique

Non, pour son chargeur externe encombrant 

Si la batterie amovible de la Super Soco TC MAX est très pratique pour se recharger dans un espace privatif, l’absence de chargeur intégré à la moto et de prise externe de type 1 ou 2 ne permet pas brancher son véhicule dans un espace publique. Difficile en effet de laisser sa moto en charge dans une gare ou un aéroport pendant un déplacement car n’importe qui pourrait la débrancher ou voler le chargeur externe solidaire du câble. S’il et possible de loger ce chargeur et son câble sous le faux réservoir au-dessus de la batterie, il sera plus commode d’en avoir deux  (comptez environ 200 €) pour éviter de le ranger à chaque fois et d’alourdir la machine sur les trajets entre le domicile et le travail.

L'instrumentation est minimaliste mais elle reste très lisible et indique l'autonomie en continue.
L'instrumentation est minimaliste mais elle reste très lisible et indique l'autonomie en continue.

Oui, pour son coût d’achat et d’utilisation imbattables

Facturé 4 499 € avec des jantes à bâtons et 4 699 € avec des jantes à rayons, la Super Soco TC MAX est plus abordable que les meilleures 125 cm3 thermiques comme la Honda CB125R ou la Yamaha MT-125 frisant les 5 000 €. Ces dernières restent plus performantes, disposent d’un ABS et n’ont pas de problème d’autonomie. Mais elles font du bruit, émettent des gaz polluants, réclament entre 3 et 4 l/100 km, nécessitent des vidanges d’huile et un entretien de leur chaîne de distribution (graissage, tension, remplacement).

La Super Soco TC MAX bénéficie en outre d’un bonus écologique de 750 € qui peut être cumulé avec des subventions régionales. Les auto-entrepreneurs d’île de France peuvent par exemple bénéficier d’une aide de 1 500 € en remplissant un dossier avant l’achat du véhicule.

La version définitive de la Super Soco TC MAX prévue pour la fin avril 2019 devrait offrir de meilleures performances
La version définitive de la Super Soco TC MAX prévue pour la fin avril 2019 devrait offrir de meilleures performances
Test C Evolution Long Range : que vaut le scooter électrique de BMW ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Totolito, 21/02/2019 - 15:31

    Je roule en moto électrique faite maison, 25kg pour 5kW pour deux fois moins cher. Avec ce rapport poid/puissance c'est du délire. Bon okay mon autonomie n'est que de 20km, mais c'est juste ce qu'il me faut.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • Olivier, 21/02/2019 - 07:11

    Je roule en zéro FXS, remarquable a piloter mais bien trop chère. Cette Soco est vraiment attractive, la seule fausse note etant l'absence d'une option ABS. On bloque fréquemment la roue avant en cas de freinage d'urgence et la, c'est le gadin. Dommage, car le prix et la finition me conviennent.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • , 22/02/2019 - 11:21

      @Totome - "Vivement q..."
      ---
      Exactement ce qui me bloque aussi c'est vraiment dommage, 1m86 pour 110kg également, c'est pas un non définitif, mais ça me fait quand même réfléchir ces restrictions de poids/taille.