Essai Skoda Citigo e iV, la meilleure des citadines électriques ?

Suivant la trajectoire dictée par Volkswagen, la Skoda Citigo e iV adopte la motorisation électrique et se présente comme la proposition la plus abordable.

par Soufyane Benhammouda 22 Jan 2020 08:00

Apparue en 2012, la Skoda Citigo reprend exactement la même base que les Volkswagen Up! et Seat Mii électrique. Disponible jusqu’à aujourd’hui avec les mêmes mécaniques essence, la citadine embarque la même motorisation 100% électrique que ses consœurs allemande et espagnole. Avec son prix attractif, pourrait-elle être la proposition la plus intéressante du segment ?

8/10

Skoda Citigo e iV

La plus abordable des électriques

21 600€  Skoda
On aime
  • Gabarit adapté en ville
  • Consommations contenues
  • Prix attractif
On n'aime pas
  • Motricité sur sol mouillé
  • Technos embarquées dépassées
  • Cantonnée à un usage urbain
Verdict

Entrant dans le cadre d’une électrification de la gamme, la Skoda Citigo e iV est la première voiture électrique de la marque. Sa batterie de 36,8 kWh lui permet d’atteindre une autonomie confortable, que nous avons relevée à près de 260 km lors de notre essai. Si sa dotation technologique est datée, elle est toutefois la citadine électrique la plus abordable aujourd’hui.

MoteurSynchrone à aimant permanent
Puissance83 ch
Couple212 Nm
Poids à vide1 235 kg
Vitesse maximale13 km/h
0-100 km/h12,5 secondes
Capacité batterie36,8 kWh
Autonomie constatée262 km
Prixà partir de 21 600
Fiche technique
Le confort d'amortissement est correct, mais il devient vite cassant sur chaussée dégradée, surtout aux places arrière
Le confort d'amortissement est correct, mais il devient vite cassant sur chaussée dégradée, surtout aux places arrière

Oui, pour sa mécanique sobre

Comme la Volkswagen e-Up! et la Seat Mii électrique, la Skoda Citigo e iV embarque un moteur électrique de 83 ch et 212 Nm associé à un pack de batteries d’une capacité totale de 36,8 kWh. Sur un banc d’homologation, la citadine électrique est annoncée avec une autonomie de 274 km. Lors de notre essai sur un trajet mixte, la Citigo e iV a avoué une consommation moyenne de l’ordre de 14 kWh/100 km, ce qui correspond à une autonomie bien supérieure à 200 km.

Avec une utilisation exclusivement réservée à la ville, la petite électrique tchèque pourrait afficher une autonomie plus généreuse grâce à la récupération d’énergie efficace. Pour aller plus loin, un mode Eco+ est également disponible. Ce dernier coupe quelques équipements de confort, réduit la puissance moteur à 54 ch pour 133 Nm et bride la vitesse maximale à 90 km/h. Avec ces paramétrages, l’autonomie annoncée semble donc atteignable dans le monde réel mais le plaisir de conduite est grandement réduit.

L'ensemble de la chaîne mécanique est partagée avec la Volkswagen e-Up! et la Seat Mii Electric
L'ensemble de la chaîne mécanique est partagée avec la Volkswagen e-Up! et la Seat Mii Electric

Oui et non, pour son absence de charge rapide

Alors que les autres propositions du groupe bénéficient d’un câble de charge rapide, la Skoda Citigo e iV fait l’impasse sur cet équipement en entrée de gamme. Elle reçoit simplement des câbles Mode 2 et Mode 3, qui permettent une recharge à 100 % en 16 heures sur une prise domestique (2,3 kW), ou en 5h30 sur une Wallbox (7,4 kW). Pour bénéficier d’une charge rapide, il faudra donc sélectionner le niveau de finition supérieur ou se diriger du côté de Seat ou Volkswagen.

Le câble de charge rapide est disponible sur le niveau de finition Style
Le câble de charge rapide est disponible sur le niveau de finition Style

Non, pour sa dotation technologique en retard

La Skoda Citigo e iV repose sur une citadine née en 2012. De fait, sa dotation est dépassée face aux autres voitures actuelles, qui rivalisent avec les dernières technologies embarquées. Bien qu’habitués, nous sommes surpris par le démarrage qui s’effectue avec une clé dans le Neiman, ou par la présence du combiné d’instrumentation à aiguille.  Aussi, l’affichage central est bien trop étriqué et la navigation est disponible uniquement avec son propre smartphone. Ce dernier dispose d’un socle dédié sur la planche de bord mais gare aux grandes phablettes.

Si la base permet de recevoir les batteries sans sacrifier l’habitabilité de cette puce de 3,60 mètres de long, le châssis n’arrive pas à encaisser l’énergie électrique. Sur sol humide ou avec un pied un peu lourd, le couple instantané sature le train avant et se fait ressentir dans la direction. Bien que confortable dans la plupart des situations, l’amortissement est en revanche plus cassant sur les pavés.

La finition est très correcte pour le prix, mais les équipements et technologies sont dépassés
La finition est très correcte pour le prix, mais les équipements et technologies sont dépassés

Oui, pour son prix attractif

Parfaitement similaire à ses cousines tout aussi pragmatiques, la Skoda Citigo e iV est disponible à partir de 21 600 euros. Son prix de vente est inférieur de l’ordre de 320 euros par rapport à la Seat Mii électrique et de 1 840 euros par rapport à la Volkswagen e-Up!. Elle est aussi l’une des voitures électriques les plus abordables du segment. Par comparaison, une Smart ForTwo EQ, qui peine à aller chercher les 150 km d’autonomie, réclame un chèque de 27 350 euros. Toutefois, il faudra ajouter une rallonge de 1 270 euros pour la finition Style à l’esthétique plus travaillée, mais surtout dotée du câble de recharge rapide Mode 4, qui plafonne à 40 kW.

Notons qu’au regard de son prix de vente mesuré, la citadine tchèque ne peut prétendre au bonus écologique maximal de 6 000 euros. Celui ci plafonne à 27 % du prix de vente, ce qui correspond à une aide de 5 832 euros, faisant alors tomber le ticket d’entrée à 15 768 euros. Quoiqu’il en soit, le rapport prix/prestation/autonomie est imbattable.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.