Essai MG ZS EV : une bonne surprise

MG renaît de ses cendres et tente un retour sur le devant de la scène avec le ZS EV, un SUV entièrement électrique. Nous avons pu l'essayer sur les routes d'Ile de France.

Driss Abdi, Alexandre Lenoir

Célèbre pour ses roadsters depuis 1924, la marque anglaise MG a disparu des radars en 2005 au grand dam des amateurs. Désormais propriété du géant chinois SAIC Motor, elle fait son grand retour en misant sur le ZS EV, un SUV 100% électrique. La première concession parisienne a du attendre la fin du confinement pour ouvrir ses portes et les premiers clients commencent à recevoir livraison de leur voiture. L’occasion pour nous d’en prendre le volant sur les routes d’Ile de France. Alors faut-il craquer pour cette MG ZS EV ?

8/10

MG ZS EV

Une proposition intéressante

à partir de 29 990 euros 
On aime
  • Le rapport équipement/prix
  • Les aides à la conduite de série
  • L'agrément de conduite
On n'aime pas
  • Le design banal
  • L'autonomie
  • Le réseau de concessionnaires
Verdict

Si son design est pour le moins banal, la MG ZS EV profite à l’inverse d’une finition soignée et de prestations qui n’ont rien à envier à ses concurrentes. Certes son autonomie peut encore faire hésiter, notamment ceux qui enchaînent les kilomètres et en ces temps de crise pour le réseau de recharge. De la même façon, le réseau de concessionnaires balbutiant peut faire réfléchir. MG nous a annoncé y travailler, en particulier pour l’avant-vente en proposant des essais à domicile, mais uniquement en Ile de France dans un premier temps. L’achat, le financement et même la livraison et la reprise (le livreur repart avec votre ancienne voiture) peuvent être gérés en ligne. Dans tous les cas, ce MG ZS EV s’avère être une très bonne surprise qui pourrait participer au développement de la voiture électrique en France, surtout avec le nouveau bonus.

Puissance 105 kW (143 ch)
Couple 353 Nm
Batterie 44,5 kWh
Autonomie 263 km (WLTP)
0 à 100 km/h 8,2 sec
Temps de recharge (0 à 80%) 40 min pour 80%
Volume du coffre 448 litres
Fiche technique

Oui et non, pour son design inspiré

Voiture électrique oblige, c’est sous la forme d’un SUV que MG fait son retour. Vous l’aurez vous aussi remarqué sur les photos, celui-ci n’est pas sans rappeler quelques modèles thermiques et électriques comme, par exemple, la Mazda CX-5 (surtout de 3/4 avant) ou la Kia e-Niro, qui trouve ici une concurrente de taille. Le dessins des feux arrière n’est pas non plus sans évoquer le Renault Kadjar.

A propos de taille, la MG ZS EV vient se positionner entre la Peugeot e-2008 et la e-Niro justement avec ses 4,31 m de long, 1,80 m de large et 1,64 m de haut. MG joue la carte de la simplicité avec seulement deux finitions Comfort ou Luxury. 

Techniquement identiques, elles se différencient uniquement avec les sièges en polyuréthane chauffants, le joli toit ouvrant panoramique, des jantes en alliage 17 pouces et le système de surveillance d’angle mort. Enfin, une trappe est dissimulée dans la calandre pour accéder à la prise de recharge. Détail sympathique, le (gros) logo s’illumine quand vous faites le « plein ».

Oui, pour l’habitacle soigné de la MG ZS EV

Disons le tout de suite, l’habitacle de la MG ZS EV n’est pas un modèle d’originalité. La présentation est correcte et à contre-courant du tout numérique qui règne aujourd’hui. La preuve, le combiné d’instrumentation conserve les bonnes vieilles aiguilles et ravira les allergiques aux dalles LCD. Forcément, s’agissant d’une voiture électrique, le compte-tours est remplacé par un compteur de puissance accompagné par un niveau de charge gradué.

Un petit écran de 4,2 pouces est néanmoins intégré entre les deux compteurs. Celui-ci affiche notamment un rappel de la vitesse actuelle, les limitations de vitesse, le niveau de freinage régénératif ou encore l’autonomie restante. Un bouton au volant permet de faire défiler les informations en toute simplicité.

Le volant justement offre une excellente prise en main et l’agencement des boutons est intuitif. Pas besoin d’explications, tout est vraiment facile à maîtriser avec les commandes liées à la musique et à la téléphonie à gauche, et celles de l’instrumentation à droite.

Oui et non, pour le système d’info-divertissement de la MG ZS EV

Le système d’info-divertissement se présente sous la forme d’un écran tactile de 8 pouces. Une taille modeste mais dont on s’accommode aisément quant au prix de la MG ZS EV. Celui-ci est néanmoins très complet même si la réactivité reste perfectible. 

Par ailleurs, les indications du GPS ne sont pas toujours évidentes à lire, surtout si vous êtes… daltonien. En effet, le choix des couleurs n’est pas le plus judicieux pour ceux qui en souffrent, avec les erreurs de lecture qui en découlent. Un défaut qui n’en est pas vraiment un, MG proposant également Android Auto et Apple CarPlay. On pourra donc préférer les solutions telles que Waze, Apple Plans ou Google Maps pour la navigation.

En revanche, lors de notre essai, nous avons constaté quelques bugs plus gênants. Par exemple, à la réception d’un appel, il était impossible de revenir aux informations de navigation sur l’écran d’info-divertissement. Ce dernier affichait uniquement le numéro de notre correspondant même en appuyant sur les différents boutons. Une mise à jour sera donc indispensable pour y remédier.

Oui et non, pour l’autonomie de la MG ZS EV

Pour son premier SUV électrique, MG a choisi un moteur de 105 kW/143 ch qui délivre 353 Nm de couple et une vitesse maximale de 140 km/h. La batterie de 44,5 kWh annonce 262 km d’autonomie WLTP ou 428 km à 60 km/h. C’est finalement moins que ses deux concurrents précités, et notamment que la Kia e-Niro qui annonce 289 km d’autonomie avec une batterie plus modeste de 39,2 kWh. Notez aussi que MG propose une garantie de 8 ans ou 150 000 km pour la batterie de la ZS EV.

Lors de notre essai entre Paris et la vallée de Chevreuse, nous avons relevé une consommation moyenne de 15 kWh/ 100 km environ, sur un parcours qui alternait périphérique, autoroute et petites routes avec un peu de dénivelé. C’est un résultat très satisfaisant, surtout pour une première prise en main. Nous n’avons utilisé la climatisation (manuelle, petit compromis pour abaisser l’étiquette) que parcimonieusement et nous avons principalement conduit en mode Eco et Normal. Notez que la différence entre les trois modes n’est pas très flagrante. Ainsi, le mode Eco n’est pas trop déceptif tandis que le mode Sport offre une meilleure réactivité à la pédale pour des accélérations plus vives.

Arrivés à la station Total de Limours, nous avons pu tester la recharge sur les bornes dont la puissance va de 43 à 175 kW. Equipée d’une prise combo CSS, la MG ZS EV peut accepter une puissance de 85 kW. Le constructeur annonce 40 minutes pour retrouver 80% de capacité, ou 7h30 à domicile.

Oui, pour l’agrément de conduite

A l’accélération, MG communique un chronomètre de 3,1 secondes, qui tient du monde des supercars. Mais il s’agit là du 0-50 km/h. Avec le mode Sport activé, la MG ZS EV bondit pour même atteindre 100 km/h en 8,2 secondes seulement. Certes, ce n’est pas forcément le véhicule de prédilection pour les balades à rythme soutenu dans la vallée de Chevreuse.

La position de conduite est agréable avec des fauteuils confortables et des aides à la conduite qu’on n’attendait pas à ce niveau de prix comme on le verra plus loin. Le freinage régénératif était réglé au maximum des trois niveaux, de sorte à récupérer autant d’énergie que possible dans les phases de ralentissement et même de ne conduire quasiment qu’avec une seule pédale jusqu’à l’arrêt dans certains cas (il faut cependant stopper l’auto avec la pédale de frein en dernier lieu). Dommage que le choix des différents niveaux de régénération ne puisse se faire que depuis une commande sur la console centrale, peu pratique pour en jouer pendant la conduite. Des palettes ou un bouton sur le volant auraient été bienvenus. Quoi qu’il en soit, le système se montre plutôt efficace.

Oui, pour les aides à la conduite de série

Outre sa finition soignée, la MG ZS EV s’accompagne de nombreuses aides à la conduite de série sur les deux niveaux de finition, comme le freinage automatique d’urgence, l’avertisseur de franchissement de ligne et même la reconnaissance des panneaux de signalisation.

De plus, le SUV offre une conduite autonome de niveau 2 avec le régulateur de vitesse adaptatif qui fait encore défaut à d’autres modèles plus onéreux, et l’aide au maintien dans la file. Pour cette dernière, un bouton d’accès direct aurait été le bienvenu. Si l’ensemble fonctionne parfaitement sur autoroute, l’attention reste de mise : en courbe, le système a parfois « tiré » tout droit par exemple. Par ailleurs, s’il remplit parfaitement sa tâche, le régulateur de vitesse adaptatif est moins à l’aise dans les embouteillages avec parfois des freinages un peu secs.

Oui, pour le rapport équipement/prix de la MG ZS EV

La MG ZS EV s’affiche а partir de 29 990 euros en finition Comfort et à partir de 31 990 euros avec le haut de gamme Luxury (avant bonus écologique dans les deux cas). Des tarifs extrêmement intéressants au regard du niveau d’équipement et des prestations offertes, même si on aurait forcément aimé profiter d’une autonomie un peu plus généreuse.

De plus, vous pourrez bénéficier d’une borne de recharge 7 kW avec son installation offerte ainsi que d’un an de recharge sur le réseau ChargeMap si vous faites partie des 500 premiers clients. Enfin, la MG ZS EV bénéficie d’une garantie de 5 ans ou 150 000 km, de 8 ans ou 150 000 km pour la batterie, et d’une garantie anti corrosion de 10 ans. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.