Essai du Maserati Levante Trofeo, que vaut ce luxueux SUV sportif ?

Il est imposant, très puissant, consomme un peu, forcément, et son tarif représente un bel apport pour qui cherche à devenir propriétaire d'un appartement. Alors pourquoi aller acheter un Maserati Levante Trofeo quand à la place, on peut aussi s’offrir une BMW M850i Cabriolet, 10 Dacia Sandero ou encore 150 trottinettes électriques ? Voici quelques éléments de réponse qui, surtout si vous avez ce genre de doutes, devraient logiquement vous éclairer.

par Nico Heidet 13 Août 2019 13:20

8/10

Maserati Levante Trofeo

Le plus désirable des SUV sportifs de luxe

158 000€  Maserati France
On aime
  • Le niveau de luxe à bord
  • Le confort
  • Le style
  • Le V8 extraordinaire
  • La sonorité
On n'aime pas
  • Comportement sur route très dégradée
  • Freinage manquant de mordant
  • Système d’info-divertissement peu réactif
Verdict

Même s’il n’offre pas tout l’agilité d’un Porsche Cayenne Turbo S, le Maserati Levante Trofeo se permet d’être plus rapide et plus élégant, tout en offrant une sonorité plus belle encore qu’une Ferrari Pista Spider (c’est dire !). Alors même si côté tech, il est clair que le Levante a encore du boulot, ce Levante Trofeo est sans doute l’un des SUV sportifs et luxueux les plus attirants du marché.

Moteur V8 3.8 litres biturbo essence
Puissance580 ch
0 à 100 km/h4,1 secondes
Coffre580 litres
Fiche technique

Maserati lance ce qui peut représenter aujourd’hui l’un des SUV les plus puissants du marché. Le Maserati Levante Trofeo entend en effet proposer une alternative au nouveau Porsche Cayenne Turbo S, mais aussi à son voisin de Bologne, le Lamborghini Urus. Alors faut-il craquer ou pas ? Nexxdrive vous dit tout et avant tout le monde !

Oui, pour le design

Une personne pour qui l’automobile ne représente rien de plus que 4 roues et un volant va probablement choisir d’acquérir 10 Dacia Sandero et les distribuer à toute sa famille ou ses amis plutôt que d’opter pour un SUV de luxe. Quelle belle idée ! Ceux qui, en revanche, aiment les voitures et ont un minimum de goût pour le design se retourneront forcément vers le dernier né de Maserati. Car il faut le reconnaitre, le coup de crayon du Levante fait partie de ce qui se fait de plus beau. Et même face à au récent Cayenne dont le style reste un peu le même que le précédent, ou encore au X5 de BMW, le Levante affiche une élégance assez rare pour un SUV dont la longueur totalise plus de 5 mètres.

Dans le détail, notre modèle Trofeo se distingue par ses ouïes intégrées au capot, mais aussi ses ouvertures béantes au niveau de la face avant qui récupère au passage une lame en carbone. Carbone que l’on retrouve au niveau des longerons et de la partie arrière de la voiture. Si l’effet visuel est efficace, le stress de garer un tel bijou dans un pays comme la France peut vite devenir cauchemardesque vu le profond respect qu’ont les conducteurs qui se croient dans une auto-tamponneuse.

Oui, pour le confort à bord

Ce n’est pas un scoop. L’intérieur d’une Dacia (quel que soit le modèle d’ailleurs), est avant tout conçu pour être robuste et durer dans le temps. Mais certainement pas pour être confortable. Si toutefois vous visez plus haut, le Levante Trofeo met la barre très haut sur la présentation et la qualité des matériaux. S’agissant de la version la plus haut de gamme et le mieux équipé, il bénéficie d’un habitacle pratiquement intégralement recouvert de cuir pleine fleur et de matériaux nobles. 

Ce qui distingue notre version Trofeo, ce sont aussi les sièges ventilés et chauffants un peu plus enveloppants dotée du logo idoine brodé au niveau des appuis-tête, mais aussi les nombreux plaquages en carbone au niveau de la console centrale. À l’arrière, le volume et le confort des places raviront aussi bien vos enfant, ados et même les très grands ados et leurs amis.

Oui, pour le niveau de sécurité

C’est un peu ce qui pêche chez Dacia il faut bien l’avouer. Un sujet sur lequel le constructeur roumain se garde bien de communiquer. Et oui, on peut aussi parler de sujets qui fâchent car jusqu’à preuve du contraire, si les Dacia sont des voitures très abordables, c’est aussi et surtout parce qu’elles n’ont jamais dépassé le stade des 3 étoiles au EuroNcap lors des crash-tests. S’il n’égale pas le niveau de sécurité d’un X5 ou d’un Audi Q7, le Maserati Levante Trofeo affiche 5 étoiles à cette douloureuse épreuve et ajoute désormais un système anti-collision grâce à un radar situé à l’avant du véhicule.

Oui et non, pour le système d’info-divertissement

Le système R-Link d’une Dacia étant récupéré sur d’anciennes Renault (voir récentes), mieux vaut ne pas s’attendre à quelque chose de détonnant question réactivité. Celui de Maserati est mieux, forcément. Mais sur ce point, le constructeur n’est pas pour autant au top de ce que l’on trouve aujourd’hui, surtout à un tel niveau de prix. On note quelques incohérences du GPS à nous faire passer par des chemins parfois… sans issus, alors même que notre essai se déroule sur les terres du constructeur. Pour la connectivité des smartphones, tout se passe parfaitement. Et côté audio, le système audio Bowers & Wilkins équipant les Maserati depuis peu est un véritable régal pour vos oreilles. Du moins quand vous décidez de vous affranchir de la sonorité rauque du V8 made by Ferrari…

Oui, pour sa polyvalence

La BMW M850 Cabriolet ou la nouvelle Porsche 911 ne sont pas des modèles de polyvalence. Ben oui c’est comme ça ! Ce n’est pas pour rien que Porsche et BMW ont développé une gamme de SUV parfois très luxueux et sportifs justement. Ils sont souvent plus confortables, permettent d’aller se balader dans les bois sans créer des tranchées avec vos longerons en carbone, et surtout sont plus accueillants pour une famille. Et en prenant en exemple les concurrents à peu près direct, il faut reconnaitre que ceux qui sont capables d’aller chercher la puissance d’un Levante ne se bousculent pas au portillon. Même la Porsche Cayenne Turbo S parvient à se faire un peu distancer par notre trident. En fait, seul le Lamborghini Urus va plus vite. Mais quand il s’agit de sa vie à bord, disons qu’un duel entre Taureau et Trident s’impose.

Oui, pour les performances

Ben oui forcément ! Si vous n’avez pas de toit et que vous avez 150 000 euros… évitez surtout d’acheter une voiture neuve ! On vous aura prévenu hein !

Si toutefois vous êtes déjà un heureux propriétaire et que vous ne savez pas quoi faire d’une telle somme, le Levante Trofeo est sans doute l’un des SUV les plus plaisants de la planète pour, ce serait-ce qu’une chose : son tempérament. Cet engin vous emmène sur petites routes sinueuses comme très peu d’autres savent le faire. Son moteur V8 biturbo, assemblé chez Ferrari, est d’une bestialité suffisamment inhabituelle pour vous donner le sourire au moindre coup de gaz=; Surtout que son agilité globale lui permet aussi de se hisser sur le podium des SUV les plus sportifs du marché, avec le Porsche Cayenne et son voisin de Bologne, le Lamborghini Urus là encore.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • , 09/09/2019 - 17:53

    En quoi ce véhicule correspond à "La mobilité de demain" je ne comprends pas votre ligne éditoriale lorsque vous testez ce type de véhicule élitiste qui ne se vendra qu'à quelques exemplaire ? Cela fait 2 fois après la BMW X7

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié