Essai Corolla Hybride, la meilleure hybride de Toyota ?

Pionnier des hybrides "non rechargeables", Toyota veut battre les Renault Megane, Volkswagen Golf et autres Peugeot 308 avec une familiale compacte désormais 100% hybride. Et attention, le constructeur japonais réalise de très gros progrès en la matière. C'est ce que nous avons pu constater au volant de la toute nouvelle Toyota Corolla Hybride.

par Cedric Pinatel 18 Mar 2019 08:50

Toyota dispose aujourd’hui d’une large gamme de voitures électriques, de la petite Yaris au gros SUV RAV4, en passant par la Corolla qui a le droit à une nouvelle version. C’est cette dernière que nous avons eu l’occasion d’essayer longuement. Alors, faut-il craquer pour la nouvelle compacte familiale japonaise, devenue exclusivement hybride ?

8/10

Corolla Hybride 180h

L'hybride de pointe de Toyota

30 950€  Toyota
On aime
  • Style extérieur (enfin) réussi
  • Intérieur joliment dessiné lui aussi
  • Performances du moteur 180 ch
  • Dynamisme surprenant
  • Consommation en ville
On n'aime pas
  • Habitabilité aux places arrière
  • Coffre moyen
  • Pas d'Apple Carplay/Android Auto au lancement !
  • Consommation sur autoroute
  • Ordinateur de bord et navigation peu intuitifs
Verdict

Même plus vraiment moche à regarder, la familiale compacte de Toyota profite d’une motorisation hybride vraiment performante dans sa version 180 chevaux. Imbattable en ville et moins ennuyeuse qu’avant à conduire sur la route, elle réalise vraiment de sacrés progrès en termes de comportement dynamique. Dommage qu’elle n’offre pas un coffre et des places arrière plus généreuses, et qu’il faille attendre septembre 2019 pour bénéficier d’Apple Carplay et d’Android Auto. Mais l’hybride non rechargeable de Toyota possède plus que jamais de quoi vous détourner d’un modèle familial diesel classique.

Moteur4 cylindres essence 2,0 litres + électrique
puissance cumulée180 chevaux
Couple maxi190 Nm
0 à 100 km/h7,9 secondes
Vitesse maxi180 km/h
Poids à vide1 410 kg
Fiche technique

Oui, pour son design enfin réussi

En terme de style extérieur, Toyota faisait jusqu’à présent partie des constructeurs les moins bien lotis. Lorsqu’ils n’affichaient pas un dessin totalement transparent et fade, les modèles de la marque japonaises versaient carrément dans le mauvais goût et la surenchère d’appendices stylistiques en tous genres. Vous ne vous souvenez sans doute pas de l’Auris, cette concurrente des Renault Megane, Peugeot 308, Volkswagen Golf et autres Opel Astra dans la catégorie des familiales compactes. Mais la nouvelle Corolla qui lui succède aujourd’hui présente un dessin nettement plus cohérent et intéressant.

Contrairement à la Prius ou l’horrible Mirai à hydrogène, cette Corolla ne dégoûtera personne et supporte la comparaison visuelle avec les autos les mieux dessinées du genre. Voilà donc une excellente surprise qui se prolonge d’ailleurs à l’intérieur, puisque la voiture bénéficie aussi d’un habitacle élégant. Bien fini et plutôt épuré, il donne une meilleure impression de qualité que celui d’une Renault Megane par exemple.

Non, pour son habitabilité moyenne

Malheureusement, cet intérieur à la belle planche de bord souffre d’une habitabilité très moyenne dans la catégorie. Les passagers arrière se sentiront un peu à l’étroit par rapport à ceux d’une Volkswagen Golf, d’une Hyundai i30 ou de la nouvelle Skoda Scala, particulièrement bien lotie en la matière. Il y a tout de même de quoi supporter un long trajet dans des conditions décentes (au passage la nouvelle Mazda3 fait bien pire !), mais la Corolla ne pourra pas jouer les reines de l’espace intérieur.

Même remarque au registre du coffre, moins généreux que la moyenne. Et cela à cause de l’intégration des batteries électriques du moteur hybride, forcément plus volumineuses que celles d’un bloc thermique essence ou diesel classique : elles se logent directement sous le coffre et pénalisent son volume. Avec 313 ou 361 litres en fonction de la version, vous pourrez quand même y mettre des valises raisonnablement grosses. A titre de comparaison, celui d’une Volkswagen Golf revendique 380 litres.

Les meilleures voitures hybrides sportives

Non, pour ses quelques oublis d’équipement hi-tech

Autre problème de cet intérieur joli à regarder mais non dépourvu de défauts, la dotation en équipement souffre d’une grosse lacune. Si l’auto possède évidemment un système de navigation embarquée (en option) et un ordinateur de bord assez sophistiqué, elle fait pour l’instant l’impasse sur les interfaces de connectivité smartphone Apple Carplay et Android Auto. À l’heure où la quasi-totalité des voitures du marché proposent cet équipement, devenu presque vital pour de nombreux clients, ne pas les intégrer d’office paraît surprenant. Heureusement, ils deviendront disponibles à partir de la rentrée 2019. Notez par ailleurs que l’interface de l’ordinateur de bord ne se montre pas spécialement rapide ni intuitive.

Oui, pour ses super-pouvoirs en ville

On l’a dit, cette nouvelle Corolla fait l’impasse sur les moteurs diesel et elle laisse le choix entre deux groupes hybride essence-électrique, l’un de 122 chevaux et l’autre de 180 chevaux. Dans les deux cas, cette technologie la rend absolument imbattable en ville par rapport à ses concurrentes classiques. Les démarrages totalement silencieux (en 100% électrique), le moteur qui se fait à peine entendre lors des faibles accélérations et sa douceur de fonctionnement rendent les embouteillages moins pénibles à vivre, d’autant plus que l’auto bénéficie d’un amortissement confortable.

Cerise sur le gâteau, sa consommation demeure toujours aussi avantageuse en milieu urbain, où ses systèmes de récupération d’énergie permettent d’atteindre des chiffres de petite citadine. Vous pourrez en effet consommer à peine plus de trois litres aux 100 dans ces conditions. Impossible de trouver un tel agrément chez la concurrence, à moins d’opter pour des versions hybrides rechargeables beaucoup plus chères, ou des modèles 100% électriques.

Oui, pour son dynamisme en nette hausse

Les Toyota hybrides brillent en ville depuis longtemps mais auparavant, elles se débrouillaient nettement moins bien lorsque vous en sortiez pour rejoindre le réseau secondaire. Cette nouvelle Corolla hybride se montre inévitablement moins à l’aise sur l’autoroute, le seul endroit où sa consommation devient au moins aussi élevée qu’un modèle équipé d’une motorisation essence classique (et supérieure à celle d’un diesel).

Mais, fait inédit, l’auto sait faire preuve d’un dynamisme réellement intéressant sur une petite route de montagne. S’il faut toujours composer avec la transmission automatique très particulière de Toyota (un train épicycloïdal, si vous tenez à connaître son nom), elle atteint un degré d’efficacité jamais vu sur une hybride Toyota. Le moteur devient bruyant quand vous accélérez à fond mais avec la version 180 chevaux haut de gamme, les performances suivent enfin. Ajoutez à cela un châssis très agile et vous obtenez une familiale pas franchement ennuyeuse à conduire en haussant le rythme. Les concurrentes thermiques les plus sportives (Peugeot 308 GT en tête) restent hors de portée, mais la Corolla n’a plus à rougir de ses piètres performances face à la plupart des modèles de la catégorie.

Oui, pour son addition correcte

La Corolla Hybride ne cherche malheureusement pas à jouer les compactes familiales les moins chères du marché. Sa technologie hybride se négocie à partir de 26 950 euros en version 122 chevaux. La version 180 chevaux grimpe à 30 950 euros, ce qui la place quasiment au niveau de familiales à la vocation sportive comme la Peugeot 308 GT.

Mais la dotation d’équipement de série justifie ces tarifs, qui restent grosso-modo au niveau d’une concurrente diesel de 150 chevaux à l’équipement similaire. Les amateurs de vraies sportives continueront de lui préférer certains modèles, mais tous les autres feraient bien d’y repenser à deux fois au moment d’acheter une nouvelle familiale diesel.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    • Driss Abdi, 25/03/2019 - 16:32

      @Jake wyler - "Bonjour. A..."
      ---
      Bonjour, CarPlay sera intégré en usine, pas sûr que la mise à jour soit proposée sur les anciens modèles.

  • Patrick, 20/03/2019 - 11:45

    Dommage que l'option Toit panoramique et hayon motorisé ne soient pas proposés sur la finition "Collection" la plus haute de la Berline 5 portes.
    Combien de mode est-il proposé sur le cadran TFT du tableau de bord:
    - 2 modes (analogique + numérique simple)?
    - 3 modes (anologique + numerique simple + numerique à effet 3D)?
    Merci pour toute réponse.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié