Eni: Signature d’un accord avec le Vatican pour promouvoir l’économie circulaire

Deux bioraffineries Eni vont recycler de l'huile de cuisson pour les transports de l'État de la Cité du Vatican.

par Olivier Grouse 28 Déc 2018 10:00

Eni, pionnier mondial dans la production de biocarburants à partir de matières brutes, et le gouvernorat de la Cité du Vatican ont signé un accord sur l’économie circulaire. S.E.R. Mons. Fernando Vérgez Alzaga, secrétaire général du gouvernorat de la Cité du Vatican, et Giuseppe Ricci, responsable du raffinage et du marketing chez Eni, ont signé aujourd’hui un accord de collaboration portant sur l’utilisation de biodiesel de haute qualité à faible impact environnemental, produit et commercialisé par Eni, pour le transport de la Cité du Vatican.

Un biocarburant à base de sciure de bois ?

Les bioraffineries Eni de Venise et Gela recycleront bientôt l’huile de cuisson utilisée dans les restaurants de la Cité du Vatican. Après avoir subi un processus de purification et de régénération, celle-ci sera utilisée pour produire Eni Diesel +, un carburant à faible impact environnemental qui alimentera les véhicules du Vatican. Ce produit de haute qualité contribuera à limiter la pollution atmosphérique par les véhicules diesel et à réduire les émissions polluantes jusqu’à 40%. L’efficacité de la combustion est améliorée et une consommation de carburant inférieure à 4% peut être atteinte.

Assemblée Nationale: Suppression de l’avantage fiscal pour l’huile de palme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.