Enfin des profits pour Tesla

Tesla vient de publier sa lettre aux actionnaires pour le troisième trimestre 2018. Les résultats sont exceptionnels, bien meilleurs que toutes les prévisions supposées «optimistes».

par Olivier Grouse 26 Oct 2018 07:30

Photo: cleantechnica.com - Data Source: GoodCarBadCar, InsideEVs, TroyTeslike, Kelly Blue Book
Photo: cleantechnica.com - Data Source: GoodCarBadCar, InsideEVs, TroyTeslike, Kelly Blue Book

Tout d’abord, la Tesla Model 3, en plus de passer le cap des 100 000 unités produites, est désormais la voiture la plus vendue aux États-Unis en termes de chiffre d’affaires, avec presque le double des revenus de Toyota Camry. Suite aux améliorations sur les chaines de production, c’est 4 300 véhicules qui sont vendues et livrées chaque semaine, avec un chiffre d’affaires de 273 millions d’euros. Durant ce troisième trimestre, Tesla a donc livré 56 065 Model 3 à ses clients, a un prix moyen de 31 000 euros au lieu des 43 000 euros d’origine.

Ces chiffres fascinent les enthousiastes de la marque et font évoluer les mentalités. A l’image de la société américaine Citron, un des plus fervents opposants d’Elon Musk, qui vient d’annoncer qu’elle changeait d’avis. Andrew Left, gérant de la société de ventes de voitures, admettait que Tesla était en position durable de révolutionner le marché automobile et pariait que les actions du constructeur augmenteraient encore. À noter que Citron poursuivra néanmoins ses accusations de fraude contre Tesla en justice.

En conséquence, et malgré les difficultés de production et les péripéties médiatiques d’Elon Musk (son tweet du août 2018 et sa consommation de marijuana en live entre autres), les actions Tesla montent et ont bondi de plus de 12% mardi. Le PDG a promis que la montée en puissance du modèle 3 contribuerait à rentabiliser Tesla au cours du trimestre, et a déclaré que le constructeur ne devrait pas avoir à vendre plus d’actions pour se procurer de l’argent. Mais un certain nombre d’analystes de Wall Street affirment que la montée en puissance, ajoutée aux autres promesses de production et aux obligations de dette, pourraient précipiter une augmentation de capital.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.