E-drive : Wayscral, Michelin et Norauto veulent réinventer le vélo à assistance électrique (VAE)

Plus léger que la moyenne, l'E-drive est équipé d'un pneu arrière cranté sur le flanc gauche et spécialement développé par Michelin.

par Olivier Grouse 16 Mai 2019 08:00

Avec E-driveWayscral et Michelin se sont associés pour offrir un modèle design à la pointe de la technologie à ce nouveau vélo à assistance électrique (VAE). 2 vélos en 1, il combine à la fois la légèreté d’un vélo traditionnel et les performances d’un modèle électrique. Elégant et confortable, il se veut le partenaire idéal pour les déplacements quotidiens en ville. Pour ce faire, l’E-drive bénéficie de la dernière innovation de Michelin, à savoir un pneumatique cranté sur le flanc gauche qui permet d’entraîner un petit moteur électrique pour faire avancer le vélo. Avec un poids de 18 kg, il est ainsi plus léger de 25%, soit environ 7 kg de moins, que la moyenne des VAE.

Les meilleurs vélos électriques pour aller travailler

Equipé d’une batterie Michelin de 3,2 kg qui se recharge en moins de 4 heures, il promet une autonomie de 45 km et une vitesse maximale de 25 km/h. Selon les besoins, il est possible d’activer ou de désactiver l’assistance électrique très simplement en rétro pédalant. Petit plus : la batterie s’enlève facilement et l’E-drive de Wayscral est connecté via une application afin d’avoir plus d’informations sur son parcours (vitesse, trajet, niveau de batterie,…).

Cette collaboration entre Wayscral et Michelin mais aussi , il s’inscrit pleinement dans une vision de mobilité responsable et durable. Avec la multiplication par cinq en cinq ans des ventes et la mise en place effective des plans vélo dans plusieurs villes, le VAE est en passe de devenir la solution de mobilité préférée des Français.

Bien choisir son vélo à assistance électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.