Des robots recyclent les batteries des voitures électriques en Allemagne

Si la voiture électrique ne pollue pas directement le recyclage des batteries est une contrainte environnementale, qui pourra être confiée à des robots.

par Soufyane Benhammouda 14 Mar 2020 12:21

Nous éviterons le débat autour de l’empreinte CO2 d’une voiture électrique tout au long de sa vie, depuis l’extraction des matières premières nécessaires à la fabrication des batteries. Il n’en demeure pas moins que le recyclage de ces dernières est une étape importante et périlleuse pour l’environnement, en attendant les fameuses batteries solides. Ainsi, des robots pourront être employés afin d’effectuer cette tâche dans les meilleures conditions.

Cette solution a été envisagée en Allemagne, avec le ministère fédéral de l’Environnement, du Climat et de l’Economie énergétique, qui financera l’usine de démantèlement DeMoBat. Pour ce faire, celle-ci se verra dotée d’une enveloppe de 13 millions d’euros sur une durée de quatre ans. Cet investissement permettra de développer une chaîne de recyclage entièrement automatisée et/ou assistée par des robots.

Comme au stade de production, le démantèlement sera confié à des robots pour plus d'efficacité
Comme au stade de production, le démantèlement sera confié à des robots pour plus d'efficacité

Un meilleur recyclage des batteries grâce aux robots

Ces installations permettront d’effectuer le recyclage dans les meilleures conditions de sécurité lors de l’extraction de matériaux rares des batteries comme le graphite, le cobalt ou le nickel. Il en va de même pour les moteurs électriques, dans lesquels les aimants permanents et les bobines de cuivre sont des composants particulièrement précieux. Le respect de l’environnement sera l’une des principales conditions pour cet investissement, comme l’indique Franz Untersteller, le ministre de l’Environnement du Land de Bade-Wurtemberg.

Outre la préservation de l’environnement et la récupération de matériaux, cette opération permettra à l’industrie d’être moins dépendante aux matières premières, dont les conditions d’extraction et leur impact font trop souvent débat. Ce procédé limitera ainsi la balance environnementale des voitures électriques, tout en faisant progresser l’industrie allemande en matière de voitures propres. Cette usine de démantèlement devra être installée à proximité des autres sites de l’industrie automobile. Siemens et Mercedes s’associeront au consortium composé de treize partenaires universitaires ou centres de recherches pour porter le projet.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.