Débuts officiels du recyclage des batteries Tesla au Nevada

Dans sa dernière étude sur l'impact sur l'environnement, Tesla a annoncé son intention d'ouvrir son propre centre de recyclage de batteries.

par Olivier Grouse 22 Avr 2019 08:00

Depuis ses débuts en 2003, Tesla s’est fixé comme mission, non pas de vendre des voitures comme tout constructeur de l’après-guerre, mais de révolutionner la mobilité et les mentalités. Quitte à être critiqué de tous les côtés, Elon Musk persiste et signe son nom sur la liste des perturbateurs les plus perturbateurs de sa génération. Dernier exemple en date : le recyclage des batteries.

Longtemps considéré comme l’obstacle le moins propre de la philosophie environnementaliste, mettre en doute la véracité du potentiel du recyclage des batteries est devenu, en quelques semaines, aussi vénérable que d’aller parier son salaire au casino. Alors que Tesla comptait sur des entreprises tierces pour recycler ses batteries, Elon Musk vient d’annoncer qu’il était sur le point d’installer son propre centre de recyclage.

Fortum peut recycler des batteries à plus de 80%

Ce nouveau centre de traitement, basé à l’intérieur de la Gigafactory de Sparks, dans le Nevada, traitera les anciennes batteries Tesla et autres. Le lithium, le cobalt, l’aluminium, le cuivre et l’acier seront récupérés en vue de produire de nouvelles batteries plutôt que d’acheter de nouveaux minéraux.

Concrètement, Tesla a déclaré que « le recyclage des batteries en cycle fermé dans la Gigafactory 1 constitue une solution convaincante pour transférer l’énergie en combustibles fossiles consistant à prendre, fabriquer et brûler, vers un modèle plus circulaire de recyclage des batteries en fin de vie, pour les réutiliser plusieurs fois »… ad infinitum.

Audi et Umicore recyclent les batteries usagées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.