De nouvelles révélations sur l’I.D. Neo de Volkswagen

À quelques mois du lancement de l’I.D. Neo, Christian Senger, responsable de la ligne de produits pour la mobilité électronique chez Volkswagen, a confirmé et révélé certains éléments clés de la future VW électrique.

par Olivier Grouse 01 Oct 2018 13:00

Photo: Auto-Express
Photo: Auto-Express

Volkswagen a confirmé que des prototypes secrets existaient à Wolfsburg, et seraient testés sur les terrains d’essais d’Ehra-Lessien. 1,2 milliard d’euros ont été investis dans ce programme et dans l’usine de Zwickau à l’est de l’Allemagne en vue de satisfaire à l’objectif des 100 000 ventes par an en 2020. La société va aussi investir un montant similaire pour convertir des usines existantes : Braunschweig pour les batteries, Salzgitter pour les rotors et Kassel pour les moteurs électriques.

Photo: Auto-Express
Photo: Auto-Express

La mission de l’I.D. Neo est aussi colossale que l’investissement: devenir la nouvelle Volkswagen, tout simplement la nouvelle voiture du peuple, comme l’ont été la Coccinelle ou la Golf dans le passé. Le constructeur allemand se veut donc très prudent, et les infos sont distribuées au compte-goutte. À date, notamment grâce aux efforts d’Auto-Express, on sait d’ores et déjà que l’I.D. Neo sera une berline à cinq portes basée sur la plateforme MEB à empattement long. Elle sera disponible en trois versions, déterminées en fonction de la capacité des batteries. Elle sera en pré-vente avant la fin de 2019.

Christian Senger, responsable de la ligne de produits pour la mobilité électronique chez VW, a confirmé l’existence de ces trois variations : une d’entrée de gamme avec une batterie de 48 kWh, une autonomie de 330 km et un prix de 25 000 euros. Un milieu de gamme avec une batterie de 60 kWh et une autonomie de 450 km. Et un modèle haut de gamme avec une batterie estimée à 82 kWh. Pour compenser la complexité accrue des composants, les accessoires, options et choix seront limités, et le processus d’achat simplifié.

La future I.D. disposera d’une nouvelle suspension plus adaptée due à l’augmentation du poids et le déplacement du moteur vers l’arrière. Certains modèles à venir tels que la berline, les 4×4 et le SUV seront équipés d’un deuxième moteur à l’avant. Toutes les fonctions de l’infodivertissement, telles que l’écran de navigation à réalité augmentée disponible sur le long tableau de bord, seront connectées et intelligentes. De même la maintenance et les mises à jour de l’ECU et du moteur seront effectuées à distance par Cloud. Des espaces sont laissés vides dans l’habitacle pour pouvoir accueillir des technologies futures, comme une station de recharge par induction.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.