Damon Hypersport : une moto électrique et connectée

Si le CES de Las Vegas est un salon où l'on trouve des engins les plus délirants les uns que les autres, c'est souvent d'auto qu'il est question. Cette année, pourtant, c'est une moto électrique qui a fait le show et raflé un prix de l'innovation : la Damon Hypersport. Au-delà de pouvoir arracher les bras de son pilote au démarrage de par sa puissance, cette moto 100 % électrique recèle bien des surprises. La marque y voit même l'incarnation du futur de la moto. 

Alexandre LENOIR, Nicolas HEIDET

200 chevaux et moins de 3 secondes au 0 à 100

Doté d’un moteur électrique développant 200 chevaux, cette Damon n’a pas de Hypersport que le nom. Elle abat par exemple l’exercice du 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes. Mais pour que le pilote accélère en toute confiance, ses nombreux calculateurs sont en permanence en train de contrôler et ajuster la stabilité de l’engin.

Des capteurs digne d’une berline

Si la Hypersport a été gratifiée d’un prix de l’innovation, ce n’est évidemment pas (uniquement) pour ses beaux yeux. C’est au chapitre de l' »intelligence » qu’elle a été primée et la fiche technique permet de comprendre pourquoi. Véritable cocon (aussi étonnant que ça puisse paraître pour une moto), l’engin est bardé de capteurs qui ne feraient pas tâche dans une berline de luxe. Capteurs d’angles morts pour le motard étourdi qui oublie de tourner sa tête, écran à LED sur le saute-vent, caméras HD, retour haptique d’information dans les poignées : la Hypersport joue la sécurité. L’ensemble de ces systèmes est géré par le logiciel QNX de Blackberry.

320 km d’autonomie

Avant la production de masse, une première série de 25 motos baptisées Hypersport Premier sera proposée au public. Elle sera équipée en standard de freins Brembo et de Suspension Öhlins. La Supersport affiche une autonomie de plus de 200 miles (320 km) selon le cycle de mesure américain qui combine autoroute et ville. Elle se recharge en 3 heures sur des prises Level 2.

Autre caractéristique très étonnante, la moto affiche une polyvalence inédite sur le segment. Le guidon peut adopter deux positions, basse et sportive, ou relevée à l’instar d’un roadster, le tout avec des repose-pieds qui changent elles aussi de configuration. Les préventes ont été lancées aux États-Unis à un prix de base de 20 000 dollars.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.