Corri-Door : Izivia ferme les trois quarts de son réseau de recharge rapide

Le réseau de recharge rapide prend un nouveau coup sur la tête : Izivia annonce la suppression de 70 % de son réseau Corri-Door.

par Soufyane Benhammouda 03 Mar 2020 07:32

Le réseau de recharge est la condition sine qua non pour envisager des déplacements de grandes envergures avec une voiture électrique. Alors que Ionity a créé un raz de marée en annonçant sa nouvelle politique tarifaire, c’est désormais au tour d’Izivia d’enrayer le développement de la voiture propre : l’opérateur public, filiale d’EDF, a annoncé que 189 bornes (sur un total de 217) ont été désactivées. Ce qui laisse un maillage de 28 prises sur l’ensemble du territoire français ! Voyager en voiture électrique n’aura jamais été aussi compliqué pour certains.

La cause de ce fiasco ? Fournies par EVTronic, les bornes d’Izivia ont enregistré des dysfonctionnements et d’autres incidents pouvant compromettre la sécurité des usagers. Devant les risques irréversibles que peuvent représenter ces installations, l’opérateur a décidé de mettre en indisponibilité la quasi-totalité de son réseau, laissant seulement 28 bornes, fournies par un autre fabricant.

Izivia proposait des prises CHAdeMO adaptées à la Leaf. Elle devront désormais se contenter du réseau de Nissan
Izivia proposait des prises CHAdeMO adaptées à la Leaf. Elle devront désormais se contenter du réseau de Nissan

Un maximum de 50 bornes restantes pour Izivia

Face à la situation conflictuelle avec le fournisseur EVTronic, Izivia n’envisage pas de remplacer l’ensemble des bornes de son réseau, qui pourrait représenter une coquette somme de dix millions d’euros, comme l’indique Christelle Vives, la directrice générale d’Izivia. Aussi, en raison des contrats de concession qui arrivent à échéance et de la faible fréquentation des bornes du réseau Corri-Door (Izivia enregistrait en moyenne une charge tous les deux jours sur chaque borne), la filiale d’EDF va redéfinir son déploiement. Christelle Vives d’ajouter toutefois que 40 à 50 bornes seront conservées à terme. Soit un réseau particulièrement faible face à la prolifération de la voiture électrique, pas tout à fait capable d’enregistrer de (très) longues distance sur autoroute pour le moment.

À moins de disposer d’un véhicule d’une marque qui fait partie du consortium autour du réseau Ionity (prix préférentiel en l’échange d’un abonnement mensuel ou annuel), ou d’une Tesla qui profite de son propre réseau, efficace et abordable, aucune autre solution de recharge rapide n’existe pour l’heure.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.