Coronavirus : Les ventes de voitures en mars sont en chute de 72,2 %

L’épidémie du coronavirus aura aussi eu raison du secteur automobile :  les ventes de voitures neuves ont chuté de 72,2 % sur le seul mois de mars.

par Soufyane Benhammouda 04 Avr 2020 07:06

-73,4% pour le groupe PSA en mars
-73,4% pour le groupe PSA en mars

La pandémie actuelle a mis à l’arrêt l’ensemble du globe, pour ne laisser tourner que les industries et commerces essentiels. La situation est similaire en France depuis l’annonce présidentielle du 16 mars. Ainsi, si les garages et centres auto peuvent rester ouverts, les concessions ont fermé leur porte. Résultat : les ventes de voitures neuves ont chuté de 72,2 % sur le mois de mars !

Cette chute historique par rapport au même mois de l’année dernière s’explique très facilement par la durée d’ouverture des points de vente depuis le début du mois. Ainsi, seules les deux premières semaines de mars sont entrées dans les statistiques, avec un volume de 62 668 voitures neuves écoulées sur cette période. Entre les lignes, le groupe PSA revendique une baisse de 73,4%, alors que le groupe Renault avoue un recul de 71,6 % des ventes.

Le groupe Renault (Renault, Dacia et Alpine) enregistre une chute de 71,6 %
Le groupe Renault (Renault, Dacia et Alpine) enregistre une chute de 71,6 %

Les ventes de voitures devraient baisser de 20 % cette année

Cet effondrement des ventes devrait perdurer en même temps que la prolongation du confinement et de la fermeture des commerces non essentiels. Par anticipation, le Comité des Constructeurs Français d’Automobile (CCFA) a annoncé qu’un recul de plus de 20 % des ventes pourrait être enregistré à la fin de l’année : « Sur le premier semestre, on devrait être à -30 %. Cela nous emmènerait sur 2020 à -20%. On va finir l’année entre 1,7 et 1,8 millions de véhicules particuliers neufs immatriculés en France », a indiqué François Roudier, le porte-parole du CCFA.

Cette même voix de continuer en indiquant que ces prévisions reposent sur une sortie du confinement et une reprise des activités dès la fin du mois d’avril/début mai, tout en soulignant que même en cas de forte reprise après le confinement, il ne sera pas possible de rattraper la chute enregistrée durant la période actuelle. Cette situation incitera peut être les constructeurs de developper des plateformes de vente en ligne pour le futur ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.