Coronavirus : Le confinement, une opportunité pour les véhicules autonomes ?

En raison du confinement lié au Coronavirus, certains dirigeants de marques automobiles pensent que les véhicules autonomes ont de plus en plus d’intérêt avec le confinement.

par Soufyane Benhammouda 08 Avr 2020 07:49

Les solutions autonomes seraient indiquées pour les livraisons du dernier kilomètre
Les solutions autonomes seraient indiquées pour les livraisons du dernier kilomètre

Partout dans le monde, les villes sont désertées a cause du confinement, qui limite plus ou moins les déplacements des populations selon la région. Si les plateformes en ligne ont limité la livraison de produits non-essentiels, il n’en demeure pas moins que le commerce par correspondance a fait un sérieux bond. Dans ce contexte, les véhicules autonomes seraient les plus adaptées en période de confinement. Face à cette situation, plusieurs dirigeants d’entreprise pensent, voire même, sont intimement convaincus, que les véhicules autonomes ont tout leur intérêt dans un contexte comme celui-ci. Ainsi, leur technologie pourrait être utilisée pour assurer des livraisons aux personnes confinées, et ainsi libérer les chauffeurs, minimisant le risque de contamination. Aussi, les mesures de confinement porteront sans doute plus rapidement leur fruit puisque les populations ne seraient pas emmenées à se rendre dans des magasins au contact des autres.

Cette théorie ne tient pas de la science-fiction puisque de nombreux tests ont déjà été validés. Aussi, Nuro avait déjà annoncé un programme de livraison autonome en 2018, suivie par Wallmart qui assure quelques livraisons sans conducteur à Houston, au Texas.

Les camions autonomes ne seraient pas impactés par la fermeture des aires de service sur l'autoroute
Les camions autonomes ne seraient pas impactés par la fermeture des aires de service sur l'autoroute

Les véhicules autonomes pour remplacer les métiers de la route ?

Différemment, les robotaxis pourraient assurer les déplacements des personnes dénuées de la moindre solution de déplacement pour se passer des transports en commun. Car ce dernier service public, qui doit certes assurer une mission de service minimum en cette période, n’est pas à préconiser pour éviter toute propagation du virus.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres n’étant pas la seule motivation de ces patrons, ils pensent aussi que cette crise sanitaire permettra d’accélérer le développement des technologies sans contact. Ryan Chin, le PDG d’Optimus Ride, a récemment déclaré que « les constructeurs de véhicules autonomes sont bien placés pour sortir du Covid-19 beaucoup plus fort qu’auparavant ». Anuja Sonalker, PDG de Steer Tech, ajoute : « Il y a eu un intérêt distinct pour les technologies sans contact et sans humains. Ces derniers sont des risques biologiques, les machines ne le sont pas ».

Rappelons que dans ce contexte, plusieurs autres solutions ont été mises en place pour dématérialiser les interactions, comme Tesla le fait pour la livraison de ses voitures.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.