Comment choisir une voiture hybride ?

Selon votre utilisation de la voiture, un modèle hybride peut remplacer avantageusement une auto à motorisation thermique, sans imposer les contraintes d'un véhicule entièrement électrique. Mais quelles sont les questions à se poser pour bien la choisir selon vos besoins ? On vous dit tout.

par Cedric Pinatel 02 Fév 2019 10:00

L’offre de voitures hybrides s’est bien étoffé et l’année 2019 va encore voir arriver de nouveaux modèles. Si rouler à l’électrique vous tente mais que les contraintes liées à l’utilisation de ces véhicules sont trop importantes, c’est peut être de ce côté qu’il faut regarder. Voici donc quelques pistes pour vous aider dans votre décision.

Pour quels types de trajets ?

Vous êtes un très gros rouleur et parcourez très régulièrement plus de 1000 kilomètres en flux tendu, très rarement en ville ? Dans ce cas, mieux vaut ne pas penser du tout à une voiture hybride. Cette technologie tire d’abord son avantage en conditions urbaines et quel que soit le type d’hybridation, les batteries électriques se rechargent beaucoup moins sur de longs trajets autoroutiers. Dès lors, l’hybride constituera plutôt un handicap puisque le poids supérieur de la voiture induit une consommation supérieure de son moteur thermique après décharge des batteries.

A l’inverse, les automobilistes évoluant le plus souvent en ville auront tout intérêt à craquer pour un véhicule électrifié. Une simple hybride légère comme la Toyota Prius (petit moteur électrique + moteur thermique principal) y consommera légèrement moins qu’une auto à moteur essence de même puissance, grâce à l’énergie récupérée et convertie en électricité lors des phases de freinage par exemple. Lors des manœuvres à basse vitesse ou dans les embouteillages, seul le moteur électrique est sollicité permettant ainsi de limiter les émissions et d’économiser du carburant.

Une hybride rechargeable, généralement pourvue d’un moteur électrique aux batteries plus généreuses, pourra même rouler en ville sans jamais réveiller son moteur thermique (à condition de partir avec des batteries pleines, de ne pas dépasser 40 ou 50 kilomètres et ne pas avoir le pied trop lourd sur l’accélérateur). Et une fois les batteries déchargées, l’hybride rechargeable limitera raisonnablement sa consommation d’essence grâce à ses systèmes de récupération d’énergie.

Occasionnellement, le véhicule hybride peut aussi servir à de longs trajets sans planifier de recharge. Enfin si vous ne sortez quasiment jamais de la ville, pensez tout de même aux voitures 100% électriques. Ces dernières peuvent désormais tenir largement plus de 200 kilomètres sur une seule charge, et elles offrent un agrément imbattable en ville dans la vie de tous les jours.

Sur quelle prise se brancher ?

Autant abandonner tout de suite l’idée d’acheter une hybride rechargeable (ou une voiture 100% électrique) si vous ne disposez ni d’un garage pour brancher votre voiture sur le réseau électrique, ni de bornes de recharge à proximité de votre logement ou de votre bureau. Si tel est le cas (malgré l’augmentation régulière du nombre de points de charges sur le réseau public et privé), seules les hybrides légères sans système de recharge sur prise (Toyota Prius, Toyota Auris Hybride, Hyundai ioniq, Kia Niro, Toyota C-HR, Honda Jazz Hybride, Hyundai Ioniq hybride, Lexus LC200h, Lexus NX300h, DS5 Hybrid4…) pourront convenir à une utilisation quotidienne intensive.

Comment recharger au plus vite sa voiture électrique
Où recharger sa voiture électrique ?

Compte tenu de leur prix plus élevé, les hybrides rechargeables ne pourront jamais se rentabiliser sans accès facile à une prise classique ou à une borne de recharge, puisqu’elles consommeront au moins autant que des véhicules à moteur thermique de puissance similaire (moins chers à l’achat).

Quel budget ?

Reste également le problème du budget. L’investissement hybride demeure pour l’instant limité aux autos de milieu et de haut de gamme. L’hybride la plus abordable du marché, la Toyota Yaris Hybride, coûte 19 650€ contre 14 150€ pour une Yaris de base sans options.

 

Hybride la plus vendue de tous les temps, la Prius se négocie à partir de 30 800€ contre à peine plus de 20 000€ pour les concurrentes thermiques les moins chères (de base). Et les hybrides rechargeables coûtent encore plus cher : un peu moins de 40 000€ pour des modèles comme la Volkswagen Golf GTE ou la BMW 225xe. Certes, elles justifient ces tarifs élevés par un haut niveau d’agrément de conduite, grâce à leur puissance et leur raffinement technologique.

A lire aussi : Les meilleures voitures hybrides sportives

Mais, plus encore depuis la disparition des super-bonus à l’achat désormais limités aux autos 100% électriques, ces hybrides rechargeables font payer cher leur technologie. Pour la rentabiliser, il faut à tout prix les brancher tous les jours et rouler au maximum sans utiliser leur moteur thermique. Pas toujours évident, surtout si votre trajet quotidien vous emmène sur des voies rapides.

Notez que l’hybride ne se limite même plus aux véhicules grand public : Porsche proposait récemment cette technologie dans sa supercar 918 Spyder, Ferrari dans sa laFerrari hybride ou McLaren dans son exubérante P1. Des autos vendues plus ou moins un million d’euros, dont la vocation première ne se limitait pas vraiment aux économies d’énergies et autres considérations écologiques, loin de là.

Enfin, la plupart des berlines et SUV de luxe actuels proposent elles aussi des versions hybrides rechargeables. Comptez 81 700€ pour une Audi Q7 e-Tron ou 64 450€ pour une BMW Serie 5 hybride. Ces versions se conçoivent avant tout pour échapper aux taxes de plus en plus lourdes sur ce type de véhicule à forte puissance.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Christophe, 09/02/2019 - 01:44

    je roule avec ma Prius (année 2008)
    Mon utilisation :15% montagne, 10% ville, et 75% autoroute.
    Pour cette berline 5 places a l'état de neuf, ma consommation moyenne était de 5,1 lt/100Km.(mayenne annuelle) 10 Ans plus tard et un peu plus de 250'000 Km au compteur, ma moyenne annuelle a augmentée de 0,7 lt/100 Km.
    Combien de berline 5 places peuvent se vanter de consommer l'équivalent d'un bon scooter?
    Pour les adeptes de théories (suppositions rumeurs et/ou système de croyance sans fondements factuels, pour la majorité), je constate par les faits que sur autoroute, le moteur essence tourne juste un peu au delà du ralenti ce qui me donne une consommation de 5,8 lt/100Km et ce à 126Km/h soutenu. Ma plus forte consommation est bien entendue en montagne. En montée je consomme effectivement la même chose qu'un véhicule similaire, mais lorsque je redescend, je ne consomme pas une goutte et plus je recharge les batteries que j'ai vidé en montant. Sur une pente normale de montagne, ma consommation va monter vers les 12lt/100Km a l'aller et 0,0lt/100Km pour la redescente. Moyenne : 6lt/100Km.
    Voila les faits. Pour les théories, il y en a autant que de non utilisateurs.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • Emmanuel Desselier, 04/02/2019 - 21:42

    Je viens de lire cet article avec des erreurs monumentales..Par exemple, sur les longs trajets, l hybride consomme nettement moins qu un essence même diesel de même puissance.. pas plus de 5,8l sur autoroute avec mon Kia Niro.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • Isabelle, 05/02/2019 - 18:07

      @Emmanuel Desselier - "Je viens d..."
      ---
      Et avec ma yaris hybride je consomme 5 l a 5.2 l de moyenn ( route ville autoroute et montagne...)
      Il m est arrivé de descendre à 4.7 l pour 100 km
      Mon mari ayant une conduite plus souple consomme moins que moi...
      Et les nouveaux modèles chez Toyota sont bien plus economiques

  • Isabelle, 04/02/2019 - 20:07

    @Bob - "Bonjour !
    J ai une yaris hybrid depuis 6 ans et le systeme est facile a comprendre. La batterie electrisue se recharge quand vous deccélérez ( relacher l accélerateur) et quand vous freinez-
    Toyota est très fiable dans cette technologie. Sur l écran de La voiture il y a une partie qui vous montre quand les batteries se rechargent et quand elles fournissent de l électricité pour faire avancer la voiture.
    Allez en concession vous verrez
    L agrément de conduite est bluffant . Plus de boîte à vitesses plus de démarrage en côtes...silencieuse...
    Pas de frais sur la voiture qui a 105000 km.hormis 2 pneus neufs à l avant. Plaquettes de freins et disques d origine! Et sont comme neufs.cdt

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • Asterion, 04/02/2019 - 18:35

    Freinage ET décélération.
    Et recharge également via le thermique.
    Et pourquoi pas 1000km avec une hybride ? Les récentes de chez Toyota sont biens en dessous des 5l au 100 et super équipée.
    Article très étrange...

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • Jean Navré, 04/02/2019 - 17:54

    Article stupide et pas du tout documenté !!!
    Ne cite que des modèles anciens et disparus comme la Jazz Honda !!!
    Scandaleux de publier autant d'affirmations erronées !!!

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • Bob, 04/02/2019 - 12:59

    Bonjour !
    Malgré plusieurs recherches je ne trouve pas l'info : Comment se recharge la batterie d'une hybride non-rechargeable ? Pour moi le moteur thermique ferait office de groupe électrogène, ce qui augmenterait la consommation de carburant moyenne par rapport à un véhicule thermique classique. Solution assez stupide et pas du tout viable, il doit donc y avoir une autre explication.
    Pouvez-vous m'éclairer ? :)

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • Isabelle, 04/02/2019 - 20:23

      @Bob - "Bonjour !
      ..."
      ---
      "Bonjour !
      J ai une yaris hybrid depuis 6 ans et le systeme est facile a comprendre. La batterie electrisue se recharge quand vous deccélérez ( relacher l accélerateur) et quand vous freinez-
      Toyota est très fiable dans cette technologie. Sur l écran de La voiture il y a une partie qui vous montre quand les batteries se rechargent et quand elles fournissent de l électricité pour faire avancer la voiture.
      Allez en concession vous verrez
      L agrément de conduite est bluffant . Plus de boîte à vitesses plus de démarrage en côtes...silencieuse...e
      Pas de frais sur la voiture qui a plus de 105000 km.hormis 2 pneus neufs à l avant et les révisions annuelles. Les Plaquettes de freins et disques sont d origine! Et sont comme neufs. Très bonne motricité...
      On en est tellement content qu' on vient de commander le dernier rav 4 en 4 roues motrices 😁
      Et pas de problème de recharge.
      cdt

    • Joris, 04/02/2019 - 19:52

      @Bob - "Bonjour !
      ..."
      ---
      @Bob - "Bonjour !
      ..."
      ---

      Le meilleur moyen d'être sur c'est l'expérience. J'ai eu une Prius, et je peux vous confirmer que la consommation est vraiment plus faible.
      Il n'y a rien de magique : le moteur thermique est l'un des plus efficaces sur le marché, et les frottements sont réduits au minimum, et surtout, le moteur thermique ne tourne que lorsqu'il est nécessaire, et toujours a des régimes efficaces.
      A 70km/h stabilisés, une hybride ne consommera pas tellement moins, mais en ville, où l'on est régulièrement à l'arrêt, en train de ralentir, ou a des régimes peu efficaces (démarrage), la différence est sensible !

    • Bob, 04/02/2019 - 17:24

      @Robert - "Bonjour !
      ..."
      ---
      C'est tout ? Dans ce cas avec le rendement, l'énergie récupérée par freinage ne suffit même pas à retrouver la vitesse d'avant le freinage. Avec tout le système de batterie + moteur électrique + système d'induction (et la masse associée) j'ai du mal à croire que ce système soit écologiquement (et économiquement) rentable.
      Avez-vous un article sur le sujet à me conseiller et qui pourrait me convaincre et me rassurer ?

    • Robert, 04/02/2019 - 16:21

      @Bob - "Bonjour !

      La recharge s'effectue en récupérant l'énergie au freinage et est converti à l'électricité

A lire aussi