Citroën C5 Aircross : le plus monospace des SUV

Citroën semble avoir mis quelque peu de côté ses berlines traditionnelles C4 et C5. En témoigne l’arrivée il y a 3 ans du C4 Cactus, de la C3 Aircross mais aussi aujourd’hui du C5 Aircross. Cousin direct des Peugeot 3008 et Opel Grandland X, le C5 Aircross n'entend pas s'imposer sur le marché européen des SUV compacts mais plutôt dans deux domaines : le confort et la modularité.

par Nico Heidet 26 Juin 2018 15:42

Un look comme nul autre

A l’instar des dernières réalisations de Citroën, ce SUV compact propose un design à part. Malgré un style assez massif, il ne fait pas pour autant dans l’agressivité. On retrouve donc des formes assez rondes, une face avant verticale et des phares très fins comme sur les Citroën les plus récentes. A l’arrivé, s’il en impose un peu sur la route, ce C5 Aircross se distingue par son originalité. Un style qui est amené à se généraliser sur l’ensemble de la gamme de la marque aux chevrons. Un bref coup d’oeil à l’habitacle permet de constater de gros progrès sur les matériaux et la présentation. Le C5 Aircross se place au dessus des autres véhicules de la gamme Citroën et ça se voit !

Image 1 sur 9

Des sièges plus larges

Ce qui caractérisait l’intérieur du C4 Cactus lors de son arrivée sur le marché, c’était aussi sa présentation intérieure et plus particulièrement ses deux places avant qui pouvant se transformer en banquette. Un petit clin d’oeil aux Citroën des années 60 mais aussi la volonté d’augmenter l’impression de confort dans l’habitacle. Pour le C5 Aircross, le constructeur a toutefois légèrement revu sa copie en proposant des sièges plus larges. Ces derniers sont également équipés de mousses plus épaisses (15 millimètres, ça compte !) permettant d’obtenir un niveau de confort nettement supérieur à ce que l’on trouve chez les concurrents.

Image 2 sur 9

Suspensions à Butées Hydrauliques Progressives

Depuis longtemps, Citroën se distingue des autres constructeurs généralistes par le niveau de confort de ses voitures. L’un des derniers exemples en date est la C3 Aircross. Ce SUV urbain se place de loin comme celui qui offre le plus de confort face à ses proches concurrentes qu’elles viennent de chez Renault, Seat, Peugeot ou encore Opel. Ce qui retient tout particulièrement l’attention sur le C5 Aircross, c’est que le constructeur l’annonce non seulement confortable, mais de surcroit très agile. Pour cela, il utilise une suspension dotée de butées hydrauliques progressives. Un système, certes déjà vu sur le C4 Cactus, mais qui se voit ici amélioré pour apporter un meilleur toucher de route. Pour être plus précis, la butée hydraulique progressive permet d’offrir un plus grand débattement et donc de ne plus sentir les imperfections et les dégradations de la route.

Image 3 sur 9

La meilleure modularité sur un SUV compact

C’est sans doute l’une des particularités les plus notables du Citroën C5 Aircross. En plus de proposer le coffre le plus vaste de la catégorie des SUV (de 580 à 720 litres de contenance en fonction de la position des sièges), notre SUV compact propose également 3 sièges arrière indépendants coulissant et inclinables. Ils peuvent également former un plancher quasiment plat pour obtenir une longueur de chargement plus importante. A ce jour, le C5 Aircross est le seul de sa catégorie à pouvoir offrir autant de volume et de modularité. Ces petits atouts étaient, jusqu’ici, surtout réservés à la catégorie des monospaces compacts.

Image 4 sur 9

Pas 4x4 mais…

Pour l’heure, le Citroën C5 Aircross a beau se définir comme un SUV, il n’est pas pour autant question d’un 4×4. A l’instar de la plupart de ses concurrents, il n’est disponible qu’en deux roues motrices. Malgré ce que son look suggère, il ne sera donc pas question d’imaginer grimper aux arbres avec un C5 Aircross. Toutefois, il est équipé du système Grip-Control. Grace à une molette située sur la console centrale, on peut opter pour différents modes (sable, neige, graviers, etc…). Le système utilise alors aussi bien l’ESP et un autobloquant sur le train avant afin de répartir idéalement la puissance ou stopper la roue qui patine. Le but étant d’obtenir la motricité optimale sur les terrains plus difficiles d’accès.

Image 5 sur 9

Induction pour smartphones

Point important si vous disposez d’un smartphone récent, il est désormais possible de recharger votre appareil en le posant simplement dans l’emplacement prévu à cet effet. Toutefois, il n’est pas pour autant question de se connecter autrement que par son câble pour la partie CarPlay ou Android Car.

Image 6 sur 9

Connected Cam

On l’avait découvert sur la nouvelle génération de C3. La Connected Cam est une petite caméra implantée derrière le rétroviseur central. Elle permet notamment de prendre des photos à n’importe quel instant grâce à une application smartphone. Mais cette caméra va également se déclencher automatiquement en cas d’accident. De quoi permettre au propriétaire d’obtenir davantage d’informations pour son assureur, voire de récupérer un numéro de plaque d’immatriculation en cas de délit de fuite d’une voiture impliquée (malheureusement de plus en plus fréquent).

Image 7 sur 9

Info-divertissement plus complet

Le C5 Aircross partage 60% de ses pièces avec le Peugeot 3008. On retrouve donc un système d’info-divertissement doté d’une interface simple et soignée alors que les compteurs classiques sont abandonnés pour laisser place à un écran de plus de 12 pouces. Même s’il n’est pas vraiment question ici de système i-Cockpit comme chez Peugeot, l’interface est, là encore, très originale et plus lisible que chez certains concurrents comme le Renault Kadjar. A noter également que le système est désormais compatible CarPlay et Android Auto.

Image 8 sur 9

Hybride dès 2019

Le groupe PSA doit lancer dès l’année prochaine un nouveau système hybride rechargeable. Celui-ci sera implanté dans la DS7 Crossback, les Peugeot 3008, 5008 et 508 et bien entendu, dans le Citroën C5 Aircross. Il utilisera le moteur 1.6 l THP de 225 ch associé à un moteur électrique de 68 ch situé en sortie de boîte de vitesse (soit un cumul approchant les 300 ch de puissance). Contrairement à ce que l’on trouvait dans l’ancien Peugeot 3008 ou dans la 508 RXH, il sera donc exclusivement question de motorisation essence agissant sur une traction (dans l’ancien système, le moteur électrique agissait sur les roues arrière et le moteur thermique sur l’essieu avant pour obtenir une transition intégrale). Ce système rechargeable grâce, soit à une wallbox, soit à une prise classique, permettra d’effectuer autour de 50 km en mode 100% électrique.

Image 9 sur 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.