Chute des ventes de voitures diesel de 25% en un an

Derrière la hausse de 3,3% du marché français conforme aux attentes, l’année 2018 restera marquée par l’effondrement des ventes de diesel et l’émergence des véhicules hybrides et électriques.

par Olivier Grouse 06 Jan 2019 09:00

Avec 2 173 481 immatriculations de voitures particulières sur l’ensemble de l’année, les immatriculations de voitures particulières (VP) et de véhicules utilitaires légers (VUL) ont augmenté de 3,3% en 2018. Des résultats conformes aux attentes, a annoncé mardi 1er janvier le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). Les deux constructeurs français, PSA et Renault ont augmenté leurs ventes de 8,32% sur l’année, alors que les constructeurs étrangers ont, eux, subi un recul de 3,44%.

Source: AutoPlus & CCFA
Source: AutoPlus & CCFA

Le fait marquant du marché en 2018 restera cependant l’effondrement des ventes de véhicules diesel. La part des immatriculations a diminué de moitié en 10 ans, et ils ne représentent plus qu’un tiers des véhicules neufs: 40 % des immatriculations en 2018 contre 47% en 2017 et plus de 70% en 2012. Selon l’Observatoire, cette part de marché pourrait chuter à 13,2% en 2030 et menacerait quelques 15 000 emplois en France.

Renault
Renault

Ce recul spectaculaire a surtout profité aux motorisations essence, dont la part de marché est passée à 55%. Sans surprise, les ventes d’hybrides, d’hybrides rechargeables et d’électriques sont toutes en hausse. Ensemble, elles représentent 7% des immatriculations en 2018.

Les meilleures voitures électriques pour la ville
Peugeot
Peugeot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.