Cezeta 506, que vaut le luxueux scooter tchèque 100% électrique ?

Réplique moderne du mythique scooter tchèque de 1957, le Cezeta 506 nouvelle génération conserve son adorable silhouette de cochon, mais n’émet plus de grognement ni de gaz polluants. Un collector très attachant et assez performant, mais réservé aux plus offrants.

par Maxime Fontanier 17 Juin 2019 10:00

Apparu en 1957 en Tchécoslovaquie, le Cezeta peut être considéré comme la Vespa du bloc de l’Est. Environ 115 000 exemplaires ont été produits jusqu’en 1963. Doté lui aussi d’une carrosserie monocoque et d’une architecture novatrice avec un réservoir implanté à l’avant, ce long scooter de 2 m était surnommé le « Prase » en raison de son nez de cochon. Un design particulier lui permettant d’offrir deux places et un grand espace de rangement sous la selle.

La version moderne relancée en 2017 par l’anglais Neil Eamonn Smithest, est fabriquée à la main à Prague. Le monocylindre deux temps de 175 cm3 a laissé place à un moteur électrique intégré à la roue arrière, tandis que la carrosserie se compose de fibre de verre. L’échappement et le réservoir ont été remplacés par une batterie Panasonic au lithium-ion sous le plancher. Un chargeur intégré de 1,8 kW se trouve désormais sous la selle qui conserve tout de même un espace de rangement. Ce nouveau Cezeta  électrique se décline en version 506/01 avec un moteur de 8 kW et une batterie de 4 kWh, ou en version 506/02 d’une puissance de 11 kW avec une capacité de 6 kWh. C’est ce modèle haut de gamme accessible avec un simple permis auto et une formation de 7 heures (comme un 125 cm3) que nous a prêté le concessionnaire Tendance Roadster pour réaliser notre essai.

7/10

Cezeta 506

Cochon de luxe

15 200€  Tendance Roadster
On aime
  • La qualité de fabrication exceptionnelle
  • Les performances satisfaisantes
  • L'originalité du look
On n'aime pas
  • Pas d'anti patinage ni d'ABS
  • Le tarif très élevé
Verdict

Le Cezeta 506 nous a charmé par sa présentation somptueuse, son look inédit et son confort de conduite fantastique. Assez performant et pas trop lourd, il mériterait toutefois une batterie de plus forte capacité avec un refroidissement plus poussé. De la même façon, un ABS et un antipatinage ne seraient pas de trop pour justifier son tarif élitiste. Mais le prix d’une œuvre d’art limitée dépend avant tout de son prestige et de sa rareté.

Moteur Electrique intégré à la roue
Puissance11 kW
Couple à la roue215 Nm
Capacité de la batterie 6 kWh
Poids147 kg
Vitesse maxi120 km/h
Autonomie réelleEntre 60 et 90 km
Temps de charge3h sur une prise classique 240 V
Fiche technique

6 raisons de craquer (ou pas) pour le Cezeta 506

Oui, pour son look d’enfer et sa finition de haute volée

Le Cezeta 506 est une véritable œuvre d’art. Fabriqué à la main en quantité limitée, il peut faire office d’objet de décoration dans un salon. Pas de risque de salir le tapis avec de l’huile ou de l’essence ! La peinture bi-ton peut être personnalisée et la moindre pièce a fait l’objet d’un travail d’orfèvre. Les rétroviseurs signés Rizoma en bout de guidon, tout comme l’ensemble du système de freinage fourni par Beringer, se composent de pièces en aluminium taillées dans la masse.

Le tachymètre et la jauge d’autonomie à aiguille de chez Smiths sont certes moins précis mais bien plus agréable à regarder qu’un écran numérique. Les durites de freins sont en métal tressés et la sublime selle brodée dispose de deux vérins pour accéder à son coffre garni d’une épaisse moquette. Une magnifique sacoche en cuir permet de loger une bouteille d’eau (ou de Vodka si vous ne conduisez pas) juste en dessous de la double prise USB dotée d’une protection. Du très bel ouvrage !

Un air de bateau mais aussi de fusée ou de cochon. Le Cezeta 506 ne laisse personne indifférent.
Un air de bateau mais aussi de fusée ou de cochon. Le Cezeta 506 ne laisse personne indifférent.

Oui, pour ses performances et son agrément de conduite

Grâce à sa carrosserie en fibre de verre, le Cezeta 506/02 est relativement léger (147 kg). Son moteur de 11 kW au couple immédiat (215 Nm à la roue) suffit donc à lui procurer des accélérations vives et d’excellentes reprises. La vitesse de pointe de 120 km/h s’obtient facilement sur le plat, et l’empattement long favorise la stabilité. Mais le grand pare-brise optionnel fait perdre 10 km/h et tend à générer un louvoiement du train avant en cas de fort vent latéral. Cet élément de protection se révèle cependant très appréciable au quotidien, et permet de rouler avec un casque jet par tout temps.

La poignée de droite joue le rôle d’accélérateur et de ralentisseur en la tournant vers l’avant. Cela permet de profiter du frein régénératif qui se ressent surtout à faible allure (moins de 40 km/h). La poignée gauche permet d’opter pour une marche arrière, un mode neutre et trois modes de conduite. Le mode 1 est le plus rapide, le mode 2 limite la vitesse à 80 km/h, et le mode 3 préserve l’autonomie.  Le freinage est très mordant et le dosage extrêmement précis. Il faut toutefois veiller à ne pas tirer trop fort sur les leviers car les grands disques et les étriers puissants (en forme de cochon justement) bloquent vite les roues faute d’ABS et de répartiteur. L’absence d’antipatinage nécessite aussi d’être doux avec l’accélérateur, notamment sur les bandes blanches lorsque la chaussée est humide.

Avec ses deux mètres de long, le Cezeta est assez stable et peut transporter confortablement 2 personnes.
Avec ses deux mètres de long, le Cezeta est assez stable et peut transporter confortablement 2 personnes.

Oui, pour son confort et sa douceur de vivre

Le Cezeta 506 procure un bon niveau de confort grâce à son assise moelleuse et à la souplesse de ses suspensions. Les petits défauts de la chaussés sont bien filtrés à faible allure, et le guidon ne tremble pas sur les pavés. En revanche, le faible débattement des amortisseurs se fait ressentir sur les gros chocs et le train avant peut percuter sur les plus méchants ralentisseurs.

Le Cezeta 506 s’apprécie surtout pour son silence de fonctionnement. Le moteur ne siffle pas et les petits pneus Michelin de 13 pouces ne génèrent pas de bruits de roulement. La réactivité de l’accélérateur et la progressivité des accélérations rendent la conduite très détendue et invitent à adopter une attitude zen.

L'instrumentation à l'ancienne n'offre pas beaucoup d'informations mais se contemple comme un tableau de maître.
L'instrumentation à l'ancienne n'offre pas beaucoup d'informations mais se contemple comme un tableau de maître.

Non, pour son autonomie limitée

Avec 6 kWh de capacité, la batterie au lithium-ion du Cezeta 506/02 offre deux fois moins d’énergie que celle d’un BMW C Evolution. Mais le scooter Tchèque est bien plus léger (147 kg contre 275 kg). Durant notre essai, nous n’avons parcouru que 60 km mais en utilisant exclusivement le mode 1, et en effectuant 80% de notre trajet à fond sur voie rapide. Autant dire que nous ne lui avons pas fait de cadeau.

Comme de nombreux véhicules électriques dont la batterie est refroidie par air, le Cezeta n’apprécie pas de rester trop longtemps à plein régime. Après 15 km à fond, la vitesse maxi peut baisser pour préserver la batterie en surchauffe. Il faut alors attendre que la température baisse pour répartir, ou même effectuer une charge. En évoluant en ville, il doit être possible d’atteindre au moins 80 km sachant que le constructeur annonce entre 100 km et 120 km maxi.

Le coffre n'est pas profond mais assez long et recouvert d'une épaisse moquette.
Le coffre n'est pas profond mais assez long et recouvert d'une épaisse moquette.

Oui, pour sa recharge assez rapide

Grâce à son chargeur intégré et sa capacité énergétique contenue, le Cezeta est assez rapide à charger. Il suffit de 3 heures pour faire « un plein complet » sur une prise classique de 240 V. Mais comme sur toutes les batteries au lithium-ion, la fin de charge (de 80 à 100%) est très longue. Une pause de 2 heures permet donc de récupérer 80 % d’énergie.

En outre, le Cezeta peut s’équiper en option d’un adaptateur de Type 2 (180 euros) pour le brancher sur les bornes publiques. La prise de recharge est idéalement située au bout du nez de cochon, mais il faut bien verrouiller la trappe en aluminium pour pouvoir remettre le contact.

Une double prise USB éclairée est situé sur le tablier. Pratique pour recharger son smartphone et celui du passager.
Une double prise USB éclairée est situé sur le tablier. Pratique pour recharger son smartphone et celui du passager.

Non, pour son tarif élitiste

Accessible à partir de 13 200 euros en version 506/01, le Cezeta réclame 15 200 euros en version 506/02. À cela, s’ajoutent les options comme la peinture bi-ton (500 euros), le pare-brise (360 euros) ou le phare avant à LED avec éclairage latéral en virage comme sur les voitures récentes (740 euros). Notre modèle d’essai vaut donc la bagatelle de 16 600 euros. Notez que la garantie de 2 ans, peut être étendue à 5 ans contre 1 395 euros.

Le porte bagage est situé à l'avant tout comme la prise de branchement. Les freins à disques avec des étriers puissants en forme de cochon nécessitent un fin dosage.
Le porte bagage est situé à l'avant tout comme la prise de branchement. Les freins à disques avec des étriers puissants en forme de cochon nécessitent un fin dosage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.