Carlos Ghosn, Président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi arrêté pour fraude fiscale

Coup de tonnerre au sein de Renault-Nissan-Mitsubishi, le PDG de l'alliance étant entendu par la police japonaise dans le cadre d’une affaire de violation de la réglementation locale en matière d’instruments financiers et de change.

par Driss Abdi 19 Nov 2018 12:37

Carlos Ghosn, le grand patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté par la police ce matin. Celui-ci aurait sous-évalué sa rémunération et dissimulé des revenus au fisc.

Nissan a confirmé ces informations, déclarant que Mr. Ghosn a « pendant de nombreuses années déclaré des revenus inférieurs au montant réel », et que le dirigeant aurait utilisé « des biens de l’entreprise à des fins personnelles ». Outre ce dernier, le directeur délégué Greg Kelly serait également visé par une enquête interne.

 

Dans un communiqué daté d’aujourd’hui, Nissan déclare que : « Sur la base d’un rapport de lanceur d’alerte, Nissan Motor Co., Ltd. (Nissan) a mené une enquête interne au cours des derniers mois au sujet d’actes répréhensibles impliquant le President de la société, Carlos Ghosn, et le Directeur, Greg Kelly. L’enquête a montré que depuis de nombreuses années, Ghosn et Kelly déclaraient dans le rapport sur les titres à la Bourse de Tokyo des montants de compensation inférieurs au montant réel, afin de réduire le montant divulgué de la rémunération de Carlos Ghosn. »

Les jours de Carlos Ghosn à la tête de Renault-Nissan-Mitsubishi seraient désormais comptés. Le PDG de Nissan, Hiroto Saikawa, proposera au conseil d’administration de l’entreprise de le démettre de ses fonctions de Président et Représentant, au même titre que Mr. Kelly.

En attendant l’action de Renault dévisse à la bourse de Paris avec -11% ce matin.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.